Accueil » Actualité » Un petit noyau Linux sur la PS4, de grandes opportunités pour les hackers

Un petit noyau Linux sur la PS4, de grandes opportunités pour les hackers

Les hackers de fail0verflow affirment qu’ils ont publié les outils nécessaires pour permettre l’installation d’un noyau Linux 4.4 sur la PlayStation 4. Ils exploitent une vulnérabilité du firmware 1.750.

Image 1 : Un petit noyau Linux sur la PS4, de grandes opportunités pour les hackersLinux sur la PlayStation 4

Une vulnérabilité d’une portée très limitée

La vulnérabilité fut présentée en décembre dernier à la conférence 32nd Chaos Communication Congress (32c3). Pour rappel, le firmware est aujourd’hui en version 3.15. Bref, en plus de devoir utiliser un firmware ancien, les fonctionnalités de Linux sur la console sont extrêmement limitées et la procédure d’installation demande un certain niveau de compétence.

Des outils qui pourraient avoir une grande portée

Il n’est pas possible à l’heure actuelle de pirater une ROM. Le but des outils publiés est par contre d’avoir un accès complet aux ressources de la machine pour faire des dumps du noyau, écrire dans la mémoire et activer ou désactiver certaines fonctions du processeur. Cela s’adresse donc aux développeurs qui devraient essayer de concevoir d’autres outils pour les passionnés désirant pirater la version de FreeBSD utilisée par la PS4. Le problème pour l’instant est la nécessité d’utiliser un firmware ancien.