Accueil » Actualité » Un premier test du disque dur à l’hélium HGST He6

Un premier test du disque dur à l’hélium HGST He6

Image 1 : Un premier test du disque dur à l'hélium HGST He6

Vous ne vous en êtes peut-être pas aperçus, mais les fabricants de disques durs rencontrent de grandes difficultés pour continuer à faire évoluer à la hausse la capacité de stockage. Pour dépasser les 4 To actuels, ils doivent se résoudre à multiplier le nombre des plateaux empilés dans les disques, une exercice qui trouve vite ses limites compte tenu de la taille standardisée des baies 3,5″. HGST (filiale de Western Digital) est le premier constructeur a exploré une voie de contournement de ce problème épineux : remplir l’enceinte du disque dur d’hélium.

Dans ce gaz moins dense que l’air ambiant, les plateaux et les têtes de lecture flottent mieux ; ils peuvent être plus rapprochés, ce qui permet d’en empiler un plus grand nombre dans le même espace. Grâce à l’hélium, HGST commercialise donc un disque dur de 6 To à 7 plateaux. En plus de sa capacité 50 % supérieure, il s’avère moins gourmand en énergie. Cumulés, ces eux avantages se traduisent par un rapport W consommé/Go stocké sans concurrence. Mais quid des performances ? Selon le premier test publié par StorageReview, l’Ultrastar He6 se place au même niveau que des disques comparables (4 To à 7 200 tr/min), délivrant par exemple un peu plus de 180 Mo/s en lecture ou écriture séquentielle.

L’He6 ne semble donc avoir qu’un seul défaut : son prix, 650 € minimum à l’heure actuelle.