Accueil » Actualité » Un videophone Amstrad

Un videophone Amstrad

Baptisé E3, il devrait être un des article phare de Noël pour nos voisins britanniques. 150 Euros l'un, 265 Euros les deux, les appels vidéos ne pourront s'effectuer qu'entre deux E3, mais l'engin pourra également surfer sur le Web et envoyer des email. L'option appareil photo numérique est également disponible.

L'E3 est en fait l'instrument de dernière génération d'Amstrad en ce qui concerne sa gamme de machines destinées à envoyer des email, initiée en 2000. La première machine ne permettait que d'envoyer des mails, la seconde de se connecter en plus sur le Web, et voici donc le petit dernier, qui permet en plus de passer des coups de fil vidéos. Les mauvaises langues diront qu'à la quatrième génération Amstrad sortira peut être un vrai ordinateur. Et bien non ! Car la stratégie d'Amstrad après avoir régné presque sans partage sur le monde du micro dans les années 80 se porte sur l'utilisation multimédia de l'informatique sans encombrer l'utilisateur des nombreuses fonctions annexes d'un PC.

"Nous avons développé l'E3 car nous avons constaté que beaucoup de gens souhaitent être capable de rester en contact à travers un instrument de transmission vidéo facile à utiliser et peu cher. " annonce Simon Sugar, directeur commercial de Amstrad. "Avant l'E3, les options alternatives de transmission vidéo étaient d'un prix prohibitif pour la majorité des gens. "

L'E3 ôte le besoin d'un PC pour faire des appels vidéos, envoyer des emails et des images, surfer sur le Web. Il n'est pourtant pas évident que l'E3 rencontre son public. Déjà par le passé les essais de commercialisation de vidéophone se sont heurté à une résistance des consommateurs, et aujourd'hui l'arrivée des téléphones mobiles permettant d'envoyer des vidéos risque de prendre une part importante de ce marché potentiel.