Accueil » Actualité » Une console portable sous Linux – MAJ

Une console portable sous Linux – MAJ

L’actualité est bien souvent accaparée par les consoles next-gen de Microsoft, Sony et Nintendo ces derniers temps. Certes, le marché des consoles portables a eu son heure entre la Nintendo DS et la Sony PSP (oserais-je parler de la Gizmondo ?). Toutefois, il est une console portable dont on n’entend pas beaucoup parler et qui pourrait être un challenger très intéressant : il s’agit de la GP2X.


Spécifications techniques

  • processeur double core cadencé à 200 MHz
  • 64 Mo de RAM
  • écran LCD de 3,5″ d’une résolution de 320 x 240
  • support audio MP3, WMA, Ogg, ACC
  • support vidéo DivX 3 / 4 / 5, XviD, Mpeg, Mpeg4
  • support photo Jpeg et BMP
  • extension de mémoire via un port SD
  • port USB 2.0
  • prise casque
  • sortie TV
  • alimentation secteur ou 2 piles AA (LR6) (autonomie annoncée de 14 heures en audio)

On est en droit de se poser la question sur la justesse de l’autonomie annoncée avec deux pauvres piles LR6. Quant à la question pile ou batterie incluse, les deux solutions présentent leurs avantages et leurs inconvénients. En cas de panne, on trouvera facilement des piles sans avoir besoin de transporter un chargeur. Mais à force d’utiliser des piles, c’est l’environnement qui en pâtira. L’utilisation d’un ou deux jeux de piles rechargeables sera peut-être préférée par beaucoup alors.

Mais le principal intérêt de cette console, et vous l’avez sans doute compris en lisant le titre de la news, c’est qu’elle tourne sous Linux. Ce qui vous permettra d’utiliser tous les utilitaires, jeux et autres émulateurs déjà existants. De plus, un kit de développement est fourni à l’achat de la GP2X qui vous permettra, si vous en avez l’envie et le courage, de développer vos propres jeux.

Une ludothèque fournie… mais quid de la qualité ?

Avec la pléthore d’émulateurs existants et la possibilité de développer soi-même des jeux, la ludothèque pourrait être l’une des plus importantes du marché. Cependant, même si beaucoup se réjouissent d’avance de pouvoir rejouer aux jeux de leur enfance, cela ne suffira sans doute pas pour que la GP2X dispose d’une ludothèque de qualité. Si un ou deux éditeurs s’attardaient un peu sur cette console, cela pourrait avoir deux répercussions majeures. La première serait l’arrivée d’un véritable challenger sur le marché des consoles portables. La deuxième : Linux pourrait ne plus être le petit poucet du monde des jeux vidéos. Je rêve un peu trop ?

Proposée au prix de 190 $ et garantie un an, vous l’aurez compris, cette GP2X suit de très près la PSP de Sony (il ne lui manque qu’une connexion Wi-Fi…) et a des ressources à revendre. Mais un coup de pouce des éditeurs sera sans doute nécessaire pour qu’elle puisse percer.

MAJ : a priori, quelques bugs assez gênants subsistent (problèmes de codec vidéo, du lecteur MP3, problèmes au niveau de l’écran LCD et une autonomie réelle bien en deça de celle annoncée… tiens donc !). Un nouveau firmware devrait pouvoir régler les problèmes de lecteur MP3 et vidéo. Pour l’écran LCD, le problème est plus embêtant puisqu’il s’agit de la qualité qui semble être médiocre et cela ne se change pas en mettant à jour le firmware.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire le sujet sur la GP2X sur le forum de Yaronet. Merci à kervern.