Accueil » Actualité » Une distribution Linux pour hacker du RFID

Une distribution Linux pour hacker du RFID

Image 1 : Une distribution Linux pour hacker du RFID

Les technologies de type RFID sont de plus en plus courantes dans nos vies, et la sécurité n’est pas toujours le point fort des périphériques qui les utilisent. Et certains ont donc eu l’idée de proposer un système d’exploitation spécifiquement dédié à ce problème : la distribution RFID Live Hacking System. Disponible sous la forme d’un fichier ISO de 663 Mo, la distribution est capable de fonctionner depuis un CD et nécessite un processeur x86-64 (attention donc aux anciens systèmes). 

La distribution est basée sur la version de Fedora et intègre quelques outils pour récupérer des informations sur des périphériques RFID, avec bien évidemment l’aide d’un lecteur adapté — on en trouve à partir d’une vingtaine d’euros —. On trouve aussi des outils pour lire et récupérer des informations dans les cartes de type « Mifare », utilisées par exemple dans les hôtels, dans certains réseaux de transports en commun, etc.

Pour ceux qui ne veulent pas acheter un lecteur de cartes RFID, il est possible de se fabriquer un « lecteur » avec une simple carte son USB, quelques fils de cuivre et des câbles RCA.