Accueil » Actualité » Une électrode de batterie qui s’autorégénère

Une électrode de batterie qui s’autorégénère

Image 1 : Une électrode de batterie qui s'autorégénèreÀ gauche une fissure et à droite l’autoréparation

Des chercheurs de l’Université de Stanford et du département américain de l’énergie ont conçu une électrode capable de s’autorégénérer grâce à l’utilisation d’un polymère pouvant réparer les fissures qui surviennent lors de l’utilisation de la batterie aux ions lithium.

Les travaux d’aujourd’hui sont un dérivé de ceux portant sur la conception d’une peau électronique. En utilisant un polymère similaire, la batterie peut avoir une durée de vie 10 fois plus importante. Les liens chimiques du polymère sont fragilisés. Cela signifie que lors d’une fissure, les liens rompus sont attirés les uns aux autres et le polymère comble ainsi le dommage créé par l’usure de la cellule.

Il reste encore des défis à relever comme la capacité de stockage de la cellule. Si les tests en laboratoire sont prometteurs, il faut maintenant concevoir un prototype capable de rivaliser avec les batteries déjà présentes sur le marché, ce qui ne sera pas une mince affaire.