Accueil » Actualité » Une GeForce GT240 avec des lunettes « 3D »

Une GeForce GT240 avec des lunettes « 3D »

Image 1 : Une GeForce GT240 avec des lunettes « 3D »

Sparkle propose une carte étonnante : une GeForce GT 240 livrée avec des lunettes permettant de jouer en relief. Bien évidemment, il ne s’agit pas ici de lunettes « actives », mais d’un simple système anaglyphe, où les verres sont teintés pour filtrer les images (on a donc un côté cyan et un côté rouge). Ce choix a des avantages et des inconvénients : il permet de se passer d’un (coûteux) écran 120 Hz et fonctionne sur n’importe quel dispositif d’affichage, mais rend une image teintée et a tendance à brouiller la vue après quelques dizaines de minutes. Dans les faits, NVIDIA ne propose ce type de 3D que pour montrer de quoi est capable la « véritable » technologie 3D Vision, avec des lunettes actives et des appareils capables de travailler à 120 Hz.

Plus gênant, Sparkle propose ses lunettes avec des GeForce GT 240, des cartes peu rapides destinées à l’entrée de gamme (elles ne disposent que de 96 processeurs de flux). Pourtant, la 3D est une technologie très gourmande en puissance : les images doivent être calculées deux fois pour obtenir le décalage nécessaire au relief, et les performances pratiques sont donc — logiquement — divisées par deux. Au niveau des fréquences, Sparkle overclocke un peu : la carte doit normalement fonctionner à 550 MHz pour le core et 1 340 MHz pour les shaders, avec de la mémoire à 900, 1 000 ou 1 700 MHz, et Sparkle propose des cartes à 561/1 371/1 700 MHz, avec (au choix) 512 Mo ou 1 Go de GDDR5 et une carte plus haut de gamme, avec des fréquences de 630/1 677/1 800 MHz (et le même choix de mémoire).