Accueil » Actualité » Une manette contrôlée par la pensée

Une manette contrôlée par la pensée

Emotiv Systems vient de présenter un système pour le moins intéressant utilisant les pensées et les émotions du joueur. Il a lancé officiellement le kit de développements Emotiv durant la Game Developpers Conference (GDC) qui se tient actuellement à San Francisco. Selon la firme, le « Project Epoc » est une technologie qui détecte et gère la pensée consciente et inconsciente du joueur. Pour cela, Emotiv utilise un casque spécial et un logiciel qui donne à l’ordinateur la capacité de distinguer certaines pensées ou de reproduire les sentiments ressentis par le joueur, comme un sourire ou un clin d’œil, le fait d’être calme ou excité. Le logiciel analyse les activités du cerveau ainsi que des signaux répétés. Les signaux électriques envoyés par le cerveau sont enregistrés par des capteurs présents dans le casque à l’aide d’une encéphalographie non intrusive (qui ne vient pas perturber le signal). Les données sont envoyées à l’ordinateur, le casque étant relié à une clé USB par un protocole sans fil.

Bref, le but affiché est de clairement changer la manière dont l’utilisateur interagit avec le PC. La technologie ne permet pas de contrôler encore un personnage dans une série de plateformes en 3D. Les commandes restent relativement basiques. Le Kit de développement est d’ailleurs divisé en trois parties qui représentent bien l’étendue du système. « Expressiv » gère les expressions faciales, « Affectiv » mesure les émotions et « Cognitiv » donne la possibilité aux joueurs de contrôler ce qui se passe. Néanmoins, si de gros progrès ont été faits, ces trois parties restent pour l’instant limitées. De plus, on pense que peu de joueurs seront prêts à mettre un tel casque sur leur tête et certains estiment qu’il faudra passer par un sérieux changement de look pour que ce soit accepté. Il faudra aussi que cette technologie soit financièrement abordable, ce qui n’est bien sûr par le cas pour le moment. La compagnie refuse même de donner tout prix public pour le moment. Emotiv semble en tout cas avoir séduit les visiteurs du GDC et affirme avoir levé 6,3 millions de dollars d’investissement à ce jour. Basée à San Francisco, la firme dispose aussi de bureaux en Australie.