Accueil » Actualité » Une mémoire flash NAND Toshiba SLC avec correction d’erreur pour remplacer la NOR

Une mémoire flash NAND Toshiba SLC avec correction d’erreur pour remplacer la NOR

Cette mémoire NAND n’est pas très sexy. Elle utilise une finesse de gravure ancienne ainsi qu’une capacité qui ferait rire les modèles qui sortent aujourd’hui. Elle marque néanmoins un tournant pour les fabricants qui abandonnent les mémoires NOR.

Image 1 : Une mémoire flash NAND Toshiba SLC avec correction d'erreur pour remplacer la NORLa NAND SLC en 24 nm de ToshibaToshiba présente un module de NAND SLC en 24 nm de seulement 16 Gbit qui est destiné à intégrer des robots, des imprimantes ou des téléviseurs, entre autres. La puce contient un système de correction d’erreur sur 8 bits, elle peut fonctionner à des températures variant entre –40 ºC et +85ºC et avec une tension entre 2,7 V et 3,3 V.

À lire aussi :
Comparatif SSD : les meilleurs modèles selon la rédaction de Tom’s Hardware

La fin de la NOR ?

L’intégration du système de correction d’erreur dans le module signifie que la fonctionnalité est disponible quel que soit le contrôleur utilisé, ce qui facilite la vie des fabricants qui auraient besoin de faire appel à de vieux modèles. L’utilisation d’un packaging TSOP et d’une finesse de gravure ancienne permettent de plus facilement insérer la puce dans des designs existants. Au final, ce type de mémoire est hautement symbolique, parce qu’il permet aux fabricants d’abandonner les modules NOR au profit des NAND SLC qui offrent de plus grandes capacités. La disponibilité des premiers exemplaires de tests ou les prix pour 1000 unités ne sont pas encore connus.