Accueil » Actualité » Une puce NAND qui fait aussi contrôleur réseau et SoC

Une puce NAND qui fait aussi contrôleur réseau et SoC

Image 1 : Une puce NAND qui fait aussi contrôleur réseau et SoCL’architecture du TZ5000Toshiba vient de présenter son TZ5000, une puce qui fait à la fois mémoire NAND de 4 Go, contrôleur Wi-Fi ac et SoC. La firme explique que le but de la puce est d’optimiser le transfert de donnée en évitant d’avoir à passer par une autre puce. Le TZ5000 aussi intègre un GPU PowerVR. Les premiers exemplaires de test arriveront en mai.

Un signe des temps

Image 2 : Une puce NAND qui fait aussi contrôleur réseau et SoCLa puce TZ5000 de Toshiba

En principe, un terminal mobile pourrait stocker et transmettre ses données rapidement et avec un minimum de ressource. Ce genre de puce pourrait être intégré dans des objets à porter connectés, et des petits terminaux multimédias. Toshiba vise principalement les systèmes à l’espace restreint qui demandent une longue autonomie et qui bénéficierait d’un système complètement intégré.

L’idée de placer un processeur dans une mémoire n’est pas nouvelle (cf. « Micron place un processeur dans une barrette de mémoire »). L’intégration de composants au sein d’une même puce est une tendance qui existe depuis le début de l’informatique et les nouvelles demandes des terminaux à porter devraient continuer d’alimenter ce phénomène.