Accueil » Actualité » Une puce Tegra Maxwell dans la Nintendo Switch, moins puissante qu’une PS4

Une puce Tegra Maxwell dans la Nintendo Switch, moins puissante qu’une PS4

Les consoles de Mario n’ont jamais été des monstres de performances à la pointe de la technologie. La Switch ne sera pas une exception, mais Nintendo espère que cela incitera les développeurs à sortir plus de jeux plus rapidement.

Image 1 : Une puce Tegra Maxwell dans la Nintendo Switch, moins puissante qu'une PS4Zelda: Breath of the Wild sur la Switch

La Nintendo Switch intègrerait un SoC Maxwell, probablement un Tegra X1 personnalisé, selon les sources de VentureBeat. Le SoC serait gravé en 20 nm et comme prévu, ses performances se situeraient entre la PlayStation 3 et la PlayStation 4. Concrètement, Nintendo promet de faire tourner des jeux comme Skyrim ou NBA 2K et Zelda: Breath of the Wild prouve que ses outils de développements sont suffisamment bien optimisés pour créer des titres intéressants.

Éviter l’erreur de la Wii U

L’utilisation d’un SoC Pascal était au centre de quelques rumeurs, mais Nintendo a fait le choix d’une ancienne architecture pour faciliter la vie des développeurs et satisfaire la demande en console. Les studios ont des kits de développement bien rodé depuis des mois afin de les inciter à créer des jeux pour la nouvelle machine. De plus, un Tegra X1 en 20 nm serait facile à fabriquer, afin d’avoir des stocks importants de consoles dès son lancement en mars prochain.

Tout savoir sur la Nintendo Switch :