Accueil » Actualité » Une stratégie agressive chez ATI

Une stratégie agressive chez ATI

Dave Orton COO (Directeur Général) d'ATI vient d'être
interviewé au CSFB (Conference of the Credit Suisse First
Boston Technology Group), un salon annuel d'investisseurs
dédié aux nouvelles technologies.
Diverses informations
ont été révélées sur la stratégie qu'ATI va adopter dans les
prochains mois pour contrer l'offensive de nVIDIA avec son
GeForce FX et ses dérivés (NV31, NV 34 et NV 35):


Lancement au printemps d'un VPU compatible Direct X9 pour
notebook, nom de code M10.
– Volonté d'ATI de garder le
leadership technologique avec un nouveau VPU toujours plus
puissant puis de le dériver pour l'entrée et le milieu de
gamme. ATi souhaite continuer à lancer une puce
« révolutionnaire » tous les 12 mois puis l'améliorer 6 mois
après (comme nVIDIA le faisait).
– Ayant vu les
spécifications du GeForce FX au Comdex, ATi se sent tout
à fait préparé grâce à une nouvelle ligne de produits dont le
lancement s'effectuera au printemps puis en été,
vraisemblablement après Juillet, pour le R400.
– Quand la
question de savoir si ATi comptait lancer le R350 en même temps
que le GeForce FX en février a été posée, Dave Orton a répondu
qu'ils attendaient de voir les performances finales du GF FX
pour fixer une date précise de lancement du R350, qui dans le
pire des cas, s'effectuera à la fin du printemps.
– En ce
qui concerne les chipset, ATi cible d'abord
le marché des PC portables pour ensuite se lancer dans les
systèmes de bureau. Le constructeur canadien prétend ainsi
avoir déjà atteint 18% de part de marché dans les notebook,
que ce soient ceux équipés de CPU Intel ou AMD.
Les solutions pour PC de bureau seront certainement lancées
l'été prochain.
ATi ne souhaitait pas rester trop dépendant
des technologies mémoires pour atteindre les meilleurs taux de
bande passante, c'est pour cela qu'ils ont utilisés le bus 256
bits sur les Radeon 9700 Pro. Ils pensent ainsi avoir une
avance certaine sur Nvidia, car ils pourront bénéficier d'une
largeur de bus plus grande que celle de nVIDIA avec ses
128 bit quand ils utiliseront aussi la DDR II, dans de futures
produits (R350 et R400 entres autres).

ATI semble donc
confiant en l'avenir en nous préparant des produits encore
plus performants que ceux de Nvidia, une situation presque
utopique, si on l'avait imaginée il y a de cela seulement 6
mois.