Accueil » Actualité » Une union autour du WebM de Google

Une union autour du WebM de Google

Image 1 : Une union autour du WebM de Google

Google et 17 autres sociétés viennent de former le WebM Community Cross-License qui permet à ses sociétés d’utiliser les technologies des membres de cette communauté ayant attrait à ce codec sans craindre d’être frappé d’un procès.

Protéger les entreprises et favoriser l’innovation

Google espère ainsi apaiser les sociétés craignant que les acteurs développant des technologies autour du WebM commencent à jouer la carte judiciaire. C’est par exemple ce qui était arrivé dans l’affaire Rambus où la firme avait sécurisé des brevets pour des technologies qui ont été utilisées par le JEDEC (cf. « Nouvelle victoire de Rambus devant les tribunaux »). Au final Samsung et NVIDIA ont dû passer à la caisse.

L’autre raison d’être de cette communauté est évidemment de favoriser le partage et l’innovation afin devancer le H.264 qui reste le codec par défaut. Or, en réunissant des développeurs de logiciels et des fabricants de semiconducteurs, Google espère voir des produits optimisés pour ce codec rapidement. Ce dernier point est néanmoins loin d’être gagné.

Google a encore un long chemin à faire

Il est vrai que YouTube est récemment passé à WebM et que Chrome ne gère plus le H.264 pour les balises vidéos HTML5 (cf. « La fin du H.264 sur Chrome »). Néanmoins, c’est loin d’être gagné d’avance. YouTube n’a pas effacé les vidéos H.264 qui restent donc bien présentes et Internet Explorer, grand supporter du H.264, reste devant Chrome en termes de parts de marché et performances (cf. « Le grand comparatif des navigateurs »).

Des grands noms de l’industrie sont présents dans cette communauté WebM (STMicroelectronics, AMD, Samsung, Mozilla), mais on note aussi de grands absents tels que Microsoft, Panasonic ou Sony. De plus, cet accord ne garantit pas la création de produits compatibles WebM, mais simplement un échange de licence. Bref, c’est un pas dans la bonne direction, mais la route est encore longue.