Accueil » Actualité » Ventilateur des prochains CPU Intel (Prescot, Tejas)

Ventilateur des prochains CPU Intel (Prescot, Tejas)

Fidèle à sa politique qui consiste à ne vendre ses processeurs qu'en version boîte, c'est à dire avec le ventirad inclus, Intel se doit de revoir le design de ce dernier à chaque génération de CPU. Jusqu'à présent, il y est toujours arrivé avec brio, ces ventilateurs constituants de très bons compromis.

Avec les prochains processeurs, le système de refroidissement devra assurer une dissipation de l'ordre de 100 – 120 W à une température décente. Intel s'est donc associé avec AVC pour concevoir son nouveau ventirad. De forme cylindrique, il présente la particularité de rester un hybride cuivre/aluminium, puisque seule la partie centrale est en cuivre. Les ailettes sont incurvées, de manières à augmenter la surface de dissipation sans faire exploser le diamètre du ventirad. Mais surtout, elles présentent la particularité de se séparer un Y à mi-distance.

Avantage de ce design : le flux d'air vient mourrir sur la carte mère, en particulier le MCH et les MOSFET qui sont généralement assez proches du processeur. Par ailleurs, le suivi de la vitesse de rotation du ventilateur sera enfin rendue possible via la prise Molex 3 pins.

Au final, Intel nous présente donc un ventirad d'un diamètre raisonnable (90 mm), dont l'ingéniosité et l'efficacité lui permettra non seulement de conserver un système de refroidissement à air pour ses prochains CPU, mais qui reste également assez peu coûteux à fabriquer (peu de cuivre, beaucoup d'aluminium). Impressionnant !