Accueil » Actualité » Vers une augmentation des tarifs haut débit ?

Vers une augmentation des tarifs haut débit ?

L’opérateur français France Telecom vient de poser un recours au Conseil d’Etat pour demander une augmentation du tarif du dégroupage, c'est-à-dire le prix auquel France Telecom loue la dernière partie de la ligne, appelée boucle locale, aux autres opérateurs Internet.

L’opérateur historique a donc demandé au Conseil d’Etat de revaloriser ce tarif pour la concurrence. Mais la société française va encore plus loin en demandant à ce que cette hausse soit prise en compte rétroactivement impliquant ainsi aux autres fournisseurs d’accès à Internet un remboursement à la hauteur de 80 millions d’euros selon les premiers chiffres de l’ART (Autorité de Régulation des Télécommunications). Selon France Telecom, l’ART aurait mis en place une baisse des tarifs du dégroupage en avril 2002 dont les seuls enjeux étaient le développement du haut débit dans l’hexagone et la création d’une véritable concurrence entre les opérateurs alternatifs.

Pour le moment, le commissaire au gouvernement semble se tourner en faveur de France Telecom et pourrait ainsi supprimer la baisse mise en place il y a plus de deux ans. Le Conseil d’Etat débattra prochainement sur la question et devra déterminer si l’ART était légalement autorisé à mettre en place une telle promotion. Bien que cette décision ait permis à l’Internet français de connaître un essor sans précédent et ainsi se positionner parmi les meilleurs en Europe au niveau débit/prix, elle pourrait néanmoins remettre en cause tout son équilibre. Si les fournisseurs d’accès français sont contraints de verser ces millions d’euros, ceci pourrait au final retomber sur l’abonné dont les mensualités seraient revues à la hausse et dont l’évolution des services pourrait malheureusement stagner.