Accueil » Actualité » Vers une nouvelle génération révolutionnaire d’écrans LCD ?

Vers une nouvelle génération révolutionnaire d’écrans LCD ?

Le LCD n’a pas dit son dernier mot face à l’OLED.

Image 1 : Vers une nouvelle génération révolutionnaire d'écrans LCD ?

Une nouvelle avancée scientifique va certainement permettre de produire des écrans LCD beaucoup plus performants : à la fois plus rapides, avec une meilleure densité de pixels, et économisant de l’énergie pour une même luminosité. La clé résiderait dans l’utilisation de cristaux liquides maintenus dans un état particulier appelé « phase bleue ». Une idée déjà appliquée chez Samsung en 2008, mais qui nécessite désormais beaucoup moins d’énergie grâce à de nouvelles électrodes protubérantes permettant de conduire le champ électrique plus profondément dans les cristaux liquides. Le Taïwanais AU Optronics semble en bonne place pour livrer les premiers prototypes.

À lire aussi :
Guide d’achat : quel écran choisir ?

Ultra-rapide

Ces cristaux liquides sont beaucoup plus rapides, avec un temps de changement d’état inférieur à la milliseconde. Du coup, ils sont tellement rapides qu’ils peuvent osciller assez vite pour fabriquer un écran séquentiel, dans lequel couleurs sont affichées les unes après les autres. La modulation des couleurs est alors temporelle, comme sur les écrans MEMS, et non spatiale, comme sur les actuels écrans LCD. Le taux de rafraichissement de ce type de dalle pourrait monter à 240 Hz.

La luminosité est supérieure, car les pixels ne sont plus séparés en trois sous-pixels RVB munis de filtres colorés. Ces filtres absorbent environ 30 % de la lumière des écrans actuels. La rapidité des LCD en phase bleue permettrait aussi d’offrir un temps de réponse comparable à celui des écrans OLED, pour des animations plus nettes (moins de persistance). Enfin, la suppression des filtres (et donc des sous-pixels RGB) permettrait logiquement de multiplier par trois la densité de pixels des écrans LCD actuels.

Quelques doutes

Contrainte majeure : il faudra que le rétroéclairage oscille très rapidement entre les trois couleurs RGB, alors que l’actuel rétroéclairage des écrans LCD est d’un blanc constant sur le temps. Cette technique d’affichage FSC, pour Field-Sequential Color, pourrait provoquer un effet arc-en-ciel aux yeux de certains utilisateurs, comme avec les vidéoprojecteurs DLP. Autre inconnue : le taux de contraste de l’écran sera certainement inférieur à celui de l’OLED, il se pourrait même qu’il soit inférieur à celui d’un écran LCD classique.