Accueil » Actualité » Via préparerait un CPU compatible x86 et ARM

Via préparerait un CPU compatible x86 et ARM

Nous en parlions récemment, Via a un nouveau core dans ses cartons, l’Isaiah II. Et une rumeur indique que Via pourrait proposer un processeur assez original, capable d’exécuter les instructions x86 mais aussi les instructions ARM. L’annonce serait prévue dans environ 2 mois, comme le montre le compte à rebours sur le site de la société.

ARM ou x86

Via a un brevet depuis plusieurs années sur le sujet, la possibilité d’exécuter soit du code ARM, soit du code x86. Le fonctionnement prévu serait assez simple : le processeur utiliserait en interne son propre jeu d’instructions (comme la majorité des puces x86) et disposerait de deux décodeurs d’instructions, un pour les instructions x86 et un pour les instructions ARM. La solution a l’avantage de ne pas nécessiter de doubler toutes les unités, et d’être plus rapide que ce que Transmeta proposait avec les Crusoe et l’Efficeon, qui décodait les instructions en partie de la façon logicielle. Si l’implémentation est correcte, du code exécuté en mode x86 ou en mode ARM devrait donner des performances équivalentes, en espérant que la société propose une architecture interne correcte, sans (par exemple) cadencer la FPU à la moitié de la fréquence du processeur…

Image 1 : Via préparerait un CPU compatible x86 et ARMDans moins dd deux mois

On peut supposer que Via proposera une puce compatible x86 (avec AVX2) et AMv8 (le jeu d’instructions 64 bits d’ARM). Reste à voir les performances et — surtout — la consommation. Du côté du x86, on s’attend à un processeur qui se placerait entre les Atom Silvermont et les AMD Jaguar, mais le TDP n’est pas encore connu. Globalement, les puces de Via ont généralement des performances un peu plus élevées que les puces basse consommation de la concurrence, mais en consommant un peu plus. Du côté des puces ARM, la société peut tirer son épingle du jeu si le processeur arrive rapidement, le Cortex A53 (le premier core ARMv8 disponible en dehors de chez Apple) est peu performant, et le Cortex A57, plus performant, ne devrait pas arriver avant environ un an. 

Le principal problème, c’est que la concurrence est là et que Via n’a jamais brillé dans les délais de livraison. Les SoC à base d’ARMv8 « génériques » arrivent, et d’autres sociétés sont capables de développer des cores ARMv8 performants. On peut penser à AMD, avec le K12 attendu en 2016, mais aussi à NVIDIA et son Denver, qui devrait arriver cette année et bien évidemment à Qualcomm, qui devrait à terme proposer une évolution de Krait en 64 bits.

Reste que c’est jouable pour Via : à une époque, les C3 et C7 étaient intéressants dans certains domaines et les ingénieurs de Centaur ont montrés plusieurs fois qu’ils pouvaient proposer des processeurs performants ou des fonctions innovantes.