Accueil » Actualité » Vidéo : Microsoft FlashBack, ou la réalité virtuelle 8 fois plus rapide sur smarpthones

Vidéo : Microsoft FlashBack, ou la réalité virtuelle 8 fois plus rapide sur smarpthones

La réalité virtuelle est pleine de promesses mais elle pose un gros problème : il lui faut beaucoup de puissance de calcul. Un problème que veut résoudre Microsoft avec Flashback.

La technologie Flashback en action.

Jouer dans des environnements virtuels sur un PC portable d’entrée de gamme ou sur un smartphone comme si c’était une grosse machine de jeu, voilà la promesse de FlashBack. Encore à l’état de projet de recherche, FlashBack fonctionne en éliminant une bonne part du rendu temps réel. À la place, FlashBack propose une méthode de précalcul intensif de toutes les images que pourrait voir l’utilisateur, images qui sont conservées en mémoire et chargées à la volée.

Des megaframes compressées et chargées à la volée

Vu la somme d’images à traiter, les besoins en stockage paraissent énormes et on peut craindre la latence engendrée par la récupération des images panoramiques précalculées. Toutefois, ces problèmes seraient évités par une structure de cache intelligente et une compression efficace. Les images précalculées – baptisées megaframes – sont en outre compressées en H.264 afin de limiter les besoins en espace de stockage et en bande passante mémoire. La décompression tire parti des moteurs matériels intégrés à la quasi-totalité des SoC mobiles modernes. Elles sont ensuite stockées dans un cache à trois étages : la mémoire vive du GPU, la mémoire vive du système et la mémoire de masse. 

Et ça marche ! Les créateurs de FlashBack l’ont testé sur un PC portable assez lent, un HP Pavilion 300-030 Mini muni d’un Core i3 Haswell, et ont constaté une augmentation des performances d’un facteur 8 ! La qualité visuelle ne serait pas dégradée. Espérons qu’Oculus, Valve, HTC et tous les autres s’inspirent de ces travaux.