Accueil » Test » Watch Dogs : les performances » Page 8

Watch Dogs : les performances

1 : Introduction 2 : Paramètres et graphismes 3 : Méthodoogie 4 : Résultats : détails bas, 1280x720 5 : Résultats : détails bas, 1920x1080 6 : Résultats : détails ultra, 1920x1080 7 : Résultats : détails ultra, 2560x1440 9 : Conclusions

Résultats : benchmarks CPU

Nous avons utilisé une GeForce GTX Titan overclockée et le mode Ultra en 1080p pour mesurer l’impact du jeu sur le CPU.

Image 1 : Watch Dogs : les performances
Image 2 : Watch Dogs : les performances

Intel et AMD vont aimer le fait que même en poussant le niveau de détail à Ultra, Watch Dogs est limité par le CPU. Ubisoft Montreal a développé la version PC en même temps que la version console et les optimisations pour les plateformes de salon sont évidentes. Programmer pour les processeurs de la PlayStation et la Xbox demande d’extraire le maximum de ces plateformes aux faibles performances. En conséquence, les processeurs pour ordinateurs de bureau aux multiples cores et threads en profitent grandement.

Il est rare de voir le FX-8350 dépasser le Core i3 dans un jeu. Néanmoins, AMD est le grand vainceur de ce match. Selon nos observations, un fan du jeu devra passer au minimum par un FX-6000, mais un FX-8000 ou un Core i5 sera nettement meilleur.

Image 3 : Watch Dogs : les performances
Image 4 : Watch Dogs : les performances

Sans surprise, les processeurs d’entrée de gamme souffrent le plus de latences importantes. Les FX8350 et les Core i7 ont quelques pics, mais ils ont des résultats nettement plus uniformes que les autres.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Paramètres et graphismes
  3. Méthodoogie
  4. Résultats : détails bas, 1280x720
  5. Résultats : détails bas, 1920x1080
  6. Résultats : détails ultra, 1920x1080
  7. Résultats : détails ultra, 2560x1440
  8. Résultats : benchmarks CPU
  9. Conclusions