Accueil » Actualité » Western passe-t-il à 667 Go par plateaux ?

Western passe-t-il à 667 Go par plateaux ?

Image 1 : Western passe-t-il à 667 Go par plateaux ?

La densité, le nerfs de la guerre

Il existe trois techniques pour améliorer les performances d’un disque dur : augmenter la vitesse de rotation, augmenter le nombre de plateaux et augmenter la densité. Le premier point est rare dans le grand public (sauf chez Western Digital) car les contraintes mécaniques sont fortes et la densité et le nombre de plateaux limitent, ce qui explique qu’on stagne à 7 200 tpm depuis plus de 10 ans. L’augmentation du nombre de plateaux est limitée (au maximum cinq) et pose aussi des problèmes de fiabilité, ce choix est donc rare (la limite est généralement quatre). Enfin, l’augmentation de la densité permet d’augmenter la capacité et les débits sans toucher à la partie mécanique elle-même, c’est donc la solution la plus courante.

Depuis quelques mois maintenant, les disques durs de 3,5 pouces se limitent à 500 Go par plateaux, mais il semble que Western Digital passe à 667 Go par plateaux. L’information, infirmée par l’agence de presse de la société, vient du Japon : une nouvelle version des modèles Green de 2 To (WD20EARS) utiliserait trois plateaux de 667 Go au lieu de quatre plateaux de 500 Go. Pour le moment, on remarque surtout que les récents WD20EARS-00J2GB0 utilisent un PCB plus compact que les WD20EARS-00S8B1 et que le design du disque dur a été modifié et se rapproche de celui de la version de 1 To.

Officiellement, les disques durs ont donc toujours quatre plateaux, même si les boutiques japonaises parlent de trois plateaux et que les premiers tests montrent une différence de débit : on passe de 83 Mo/s de moyenne en lecture à 89 Mo/s, un gain pouvant provenir d’une augmentation de la densité. Reste qu’actuellement rien n’est certain et que Western Digital a peut-être tout simplement modifié le design interne des disques durs sans changer la densité.