Accueil » Actualité » Windows 8 ARM abandonnerait le bureau classique

Windows 8 ARM abandonnerait le bureau classique

Image 1 : Windows 8 ARM abandonnerait le bureau classique

Microsoft aurait finalement décidé d’abandonner les applications classiques et l’interface bureautique traditionnelle sur Windows 8 ARM pour se concentrer uniquement sur l’interface et les logiciels Metro, contrairement à ce qui a été montré jusqu’à présent.

Pas d’environnement bureautique

C’est le célèbre et bien informé Paul Thurrott qui a révélé la nouvelle lors d’un podcast organisé par Mary Jo Foley, elle aussi proche de Microsoft. Il est tout de même important de prendre du recul par rapport à cette information. En effet, jusqu’à présent, l’un des mots d’ordre de l’éditeur était de proposer un système d’exploitation « sans concession », ce qui veut dire entre les lignes que l’on concède le pragmatisme des interfaces pour tablettes dans les cas où l’on souhaite jouir d’une application Desktop.

Jusqu’à présent, toutes les démonstrations de Windows 8 ARM mettaient en avant un environnement bureautique identique à celui de la version x86 que tout le monde connait. Il était possible de passer de l’interface Metro à l’interface classique à l’aide d’un simple geste. C’est ce que Microsoft a montré lors du rendez-vous AllThingsD (cf. « L’interface de Windows 8 dévoilée ») et lors de la conférence BUILD (cf. « La Developer Preview de Windows 8 »).

Image 2 : Windows 8 ARM abandonnerait le bureau classiqueQue des applications Metro

L’abandon de l’espace bureautique classique sur Windows 8 ARM signifierait aussi que toutes les applications pour tablette seraient obligées d’utiliser l’interface graphique de Metro, contrairement à ce qui a été montré depuis le CES 2011 (cf. « Windows 8 gèrera les ARM »). À l’époque Steve Ballmer avait présenté des applications identiques graphiquement à celles tournant sur Windows x86, mais récrites pour le jeu d’instruction ARM.

De nombreuses voix avaient critiqué le choix de Microsoft d’utiliser Metro et l’interface bureautique classique côte à côte. Les craintes étaient que l’ensemble soit trop lourd pour un système aussi léger qu’une tablette. Jusqu’à présent, les démonstrations de Windows 8 ont été réalisées sur des configurations relativement puissantes comme l’HP Elitebook 8460p ou la tablette de Samsung donnée en cadeau à la BUILD qui embarquait un Core i5 et demandait un système de refroidissement à air. Du jamais vu sur une ardoise récente. Une confirmation de ces rumeurs serait un revirement de stratégie important pour l’éditeur de Redmond.

  • Pourquoi Windows 8 démarrera plus rapidement