Accueil » Actualité » Zalman en cessation de paiement ? Les dirigeants démentent

Zalman en cessation de paiement ? Les dirigeants démentent

Image 1 : Zalman en cessation de paiement ? Les dirigeants démentent

Depuis près d’une semaine maintenant, la société sud-coréenne Zalman est au centre de toutes les inquiétudes dans la sphère des hautes technologies, et pour cause : la firme spécialisée dans les équipements PC (solutions de refroidissement et boitiers, notamment) serait en cessation de paiement, et aurait demandé à se placer sous la protection d’un régime équivalent à celui de notre redressement judiciaire. Cette rumeur, initialement dévoilée par le site du distributeur japonais Ask, a eu d’autant plus d’échos qu’elle a tout de suite été rapprochée d’une autre annonce qui a émergé quelques jours plus tôt, et qui concernait Moneual, la société qui détient Zalman depuis 2011. Les dirigeants de Moneual sont en effet sous le coup d’une enquête pour fraude fiscale, et sont soupçonnés d’avoir fait gonfler leurs résultats, de manière à pouvoir se faire accorder des prêts pour un montant global de l’ordre de 3 milliards de dollars.

Aujourd’hui, dans un communiqué officiel, Zalman a tenu à infirmer toutes les rumeurs la concernant, et sans pour autant nier que sa situation reste difficile, notamment vis-à-vis des problèmes mentionnés plus haut, la question d’un dépôt de bilan n’est pas du tout à l’ordre du jour. Les représentants de la firme ont par ailleurs précisé qu’ils donneront de plus amples informations sur l’avenir de Zalman d’ici la fin du mois.

Il est donc probable que l’on en sache très bientôt plus sur la situation financière exacte du groupe. Quoi qu’il en soit, les rumeurs ont déjà eu un impact non négligeable sur la suite des opérations : la valeur de l’action Zalman a ainsi été divisée par trois le jour des révélations de Ask à la bourse de Séoul, et sa cotation a depuis été suspendue.