Accueil » Actualité » Zoom – Performances de 12 moniteurs LCD

Zoom – Performances de 12 moniteurs LCD

Notre confrère X-bit labs a mis en ligne la deuxième partie de son article consacré aux caractéristiques techniques des moniteurs LCD 17 pouces.

Dans ce nouvel article de 17 pages (en anglais), X-bit labs s’est intéressé a réalisé des mesures de temps de réponse en faisant pour la première fois la distinction entre les transitions pixel blanc vers pixel noir et pixel noir vers pixel blanc.

La liste des moniteurs passés au crible comprend les moniteurs:

  • Iiyama ProLite E431S (469.11 € TTC)
  • LG Flatron L1710S (455.00 € TTC)
  • LG Flatron L1710B (529.76 € TTC)
  • LG L1715S (459.00 € TTC)
  • LG Flatron L1720B (549.00 € TTC)
  • NEC MultiSync LCD1760VM (549.11 € TTC)
  • Prestigio P170T
  • Prestigio P171
  • Samsung SyncMaster 171T
  • Sony Multiscan SDM-HS73 (538.00 € TTC)
  • Sony Multiscan SDM-S73 (543.39 € TTC)
  • Sony Multiscan SDM-X73 (678.14 € TTC)

L’auteur de l’article conclut que la donnée du temps de réponse seul n’est pas une caractéristique suffisante pour décrire les performances d’un moniteur LCD. Non seulement ce temps de réponse n’est pas suffisant pour qualifier la qualité d’un moniteur, mais un moniteur qui possède un temps de réponse inférieur à un concurrent n’est pas nécessairement de meilleure facture. Cette remarque s’applique en particulier aux moniteurs affichant un temps de réponse de 16 ms, timing atteignable bien souvent uniquement lors de transitions pixel noir vers pixel blanc (ou une autre couleur claire), alors que le temps de réponse mesuré pour les autres transitions est bien souvent de l’ordre de 25 ms. Par ailleurs, ces moniteurs 16 ms offrent bien souvent des angles de vue inférieurs et une moins bonne reproduction des couleurs que les modèles offrant un temps de réponse de 25 ms.

Enfin, l’auteur affirme qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de moniteur LCD idéal, capable d’offrir des performances adéquates dans pour les jeux vidéos que pour la bureautique.

  • Consulter ce comparatif sur le site de notre confrère (en anglais)
  • Consulter la première partie de ce comparatif (en anglais)