Accueil » Actualité » Linux fait faire 40 % d’économies à la Gendarmerie

Linux fait faire 40 % d’économies à la Gendarmerie

Image 1 : Linux fait faire 40 % d'économies à la Gendarmerie

Maintes fois annoncé depuis la fin des années 90, le succès de Linux comme système d’exploitation pour PC n’a pas eu lieu. Le manchot est très présent dans les infrastructures réseau, les serveurs et sert de base à Android qui règne en maître sur les smartphones, mais sa part de marché sur PC reste insignifiante. Pourtant, Linux est une alternative viable : en remplaçant ses vieilles licences Windows et Office par Ubuntu et des logiciels libres, la Gendarmerie nationale réduit ses coûts d’exploitation de 40 % !

L’histoire d’amour entre la Gendarmerie et monde de l’open source débute en 2004, lorsqu’elle décide d’abandonner Microsoft Office au profit d’OpenOffice. En 2006, Firefox remplace Internet Explorer. Puis en 2008, elle saute le pas. Plutôt que de dépenser une fortune en licences Windows Vista, elle fait le choix de passer sous Ubuntu. 5000 postes sont installés dans un premier temps afin de vérifier la viabilité de l’entreprise et valider les outils de migration. Puis est venue la phase de déploiement industrie. Aujourd’hui 37 000 postes sont équipés et ce chiffre devrait presque doubler d’ici l’été prochain. Rappelons en effet que Microsoft stoppera le support de Windows XP au printemps prochain.

Mais pourquoi Ubuntu est-il moins cher ? La Gendarmerie cite plusieurs facteurs : le coût des licences, une baisse du nombre d’administrateurs requis et surtout une baisse très importante des interventions locales sur les postes. Autrement dit, Linux plante moins que Windows. Mais ça, tout le monde le savait déjà n’est-ce pas ?