GeForce 3D Vision : les jeux 3D enfin en relief !

Depuis de nombreux mois maintenant, NVIDIA cherche par tous les moyens à élargir au maximum le champ d’applications de ses cartes graphiques, pour aller au-delà de la définition traditionnelle du GPU le réduisant au rôle d’accélérateur graphique. Et donc pouvoir vendre des GeForce aux non-joueurs. Cela a commencé il y a 9 ans maintenant avec la GeForce 2 qui introduisait l’accélération du décodage MPEG2 de façon semi-hardware, une fonction qui était déjà gérée depuis un an par ATI via la fameuse Rage Pro… Puis vint le décodage entièrement matériel du MPEG2, l’accélération du décodage du MPEG4/H.264/VC1, CUDA, PhysX, et désormais la 3D stéréo.

Contrairement aux autres technologies de cette liste, la 3D stéréo est un retour aux sources dans la mesure où elle ne se destine exclusivement qu’aux joueurs. En revanche, l’intérêt évident pour NVIDIA est qu’il est le seul à disposer actuellement de cette technologie (peut être pas pour très longtemps), et espère donc avec elle faire revenir à lui toute une frange de joueurs actuellement bien plus intéressés par le rapport performances/prix des Radeon HD 48x0 que par les éternelles promesses d’applications CUDA ou PhysX que nous attendons toujours.

Après avoir assisté à une présentation prometteuse au cours de laquelle nous avions pu nous initier quelques minutes à cette technologie, nous avons pu récupérer une machine complète dans notre rédaction pour nous en faire un avis plus tranché.