Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Overclocking

Preview : Intel Core i7-3960X (Sandy Bridge-E) et X79
Par

Autant la partie stockage du couple Sandy Bridge-E/X79 déçoit, autant l’on peut s’attendre à un overclocking bien plus souple qu’avec Sandy Bridge.

Deux des trois processeurs prévus au lancement auront un coefficient multiplicateur débloqué, lequel devrait monter jusqu’à 57 comme c’est le cas des Sandy Bridge série K. Le Core i7-3820 devra lui se contenter de quelques paliers supplémentaires au niveau du Turbo Boost mais il ne faut pas le comparer trop vite aux Core i5-2500 et Core i7-2600 pour autant.

En effet, les chipsets P67 et Z68 emploient des générateurs de fréquence internes alors que le BLCK du X79 dépend d’une puce tampon CK505 dédiée.

Vu que l’augmentation du BLCK sur Sandy Bridge se répercute directement sur les autres bus, il n’est pas question d’aller au-delà de 9 ou 10 Mhz supplémentaires par rapport à la fréquence d’origine sans s’exposer à de sérieux problèmes à court terme. Intel a décidé d’intégrer le générateur de fréquence pour réduire la consommation et les coûts (notamment des quartz 14 et 25 MHz) : le manque de flexibilité au niveau de l’overclocking est donc a priori un dommage collatéral et non pas une poussée de sadisme chez le géant de Santa Clara.

Sandy Bridge E devrait donc éviter cette limitation grâce à la puce tampon qui est sensée appliquer un ratio (sur trois possibles) au BLCK. Ceci n’influera pas sur le bus PCI Express ou le DMI et permettra donc une plus grande liberté côté overclocking. Nous insistons sur le verbe « devrait » parce que nous n’avons pas eu de résultats satisfaisants au labo : quels que soient les réglages, la configuration n’arrivait même pas au stade du POST dès lors que l’on augmentait le BLCK tout en baissant le coefficient multiplicateur de notre 3960X.

On pourrait considérer que tout cela est sans importance : nous serons a priori assez peu nombreux à nous battre avec un quad core 3820 partiellement débloqué sur une carte mère X79 à prix d’or, sachant que l’on trouve maintenant un Core i7-2600K (4 cores, 8 threads et coefficient débloqué) pour 265 euros en moyenne. Les 2 Mo de cache L3 supplémentaires, le contrôleur mémoire quad channel et le nombre de lignes PCI Express ne susciteront probablement pas d’envies irrépressibles. Ce sont les deux hexacores à coefficient libre qui nous semblent  vraiment intéressants et plus particulièrement le Core i7-3930K, parce qu’annoncé à 583 $ contre les 999 $ du Core i7-3960X.

Donnez votre avis