Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

GeForce GTX 580 : la carte que nous attendions il y a 8 mois

GeForce GTX 580 : la carte que nous attendions il y a 8 mois
Par

Il serait naïf de croire que Nvidia ait pu être satisfait du lancement de la GeForce GTX 480. Personne ne conçoit un GPU doté de 512 shaders pour en désactiver une partie, en faire une carte « haut de gamme » et annoncer avec un grand sourire « c’est exactement ce que nous voulions faire ». Il n’empêche que, même estropié comme il l’était, le GF100 était suffisamment puissant pour ramener la Radeon HD 5870 d’AMD au rang de deuxième carte mono-GPU la plus rapide du marché. Dans l’ensemble, les performances de la GeForce GTX 480 étaient franchement bonnes.

La quantité de chaleur dégagée par le processeur graphique, par contre, relevait plutôt du consternant, de même que le bruit généré par le ventilateur qui tentait désespérément de le refroidir. En SLI, les deux GTX 480 devaient être espacées de trois emplacements pour que la circulation de l’air soit suffisante. La situation s’est avérée si grave que Nvidia n’a pas eu d’autre choix que de publier une liste de boîtiers et cartes-mères recommandés (comprendre : capables de faire face aux « qualités » franchement uniques de la carte). C’est ainsi que la carte mono-GPU la plus rapide au monde est devenue une sorte de paria. Pas dans la même mesure que la vieille GeForce FX 5800, mais suffisamment pour inspirer son lot de vidéos satiriques.

L’histoire n’en reste toutefois pas là. Très peu de gens le savaient à l’époque, mais au moment du lancement de la GTX 480, en mars, Nvidia travaillait déjà sur sa remplaçante, une puce du nom de GF110. Celle-ci devait être annoncée deux mois plus tard, en mai. On peut si l’on veut la qualifier de GF100 débuggé et lancé dans le seul but de ravir la vedette au futur Cayman d’AMD ; pour les joueurs, cela ne fera toutefois aucune différence, ce n’est pas ce qui importe.

Mais qu’est-ce qui importe, dans ce cas ? Les performances. Le prix. Les fonctionnalités. La disponibilité. Et la concurrence.

Bien sûr, nous aborderons les performances dans les prochaines pages. Côté prix, Nvidia nous a confié viser un lancement aux alentours des 500 $ (500 € chez nous). Sur le plan des fonctionnalités, il n’y a pas grand-chose à dire : la GTX 580 est extrêmement proche de son aïeule. Et pour ce qui est de la disponibilité, plusieurs fabricants nous ont affirmé avoir reçu nettement plus de GeForce GTX 580 qu’ils n’avaient de 480 : là où ils s’étaient fait livrer 70 ou 80 cartes la dernière fois, ils en ont maintenant des centaines. Bref, si le haut de gamme vous tente, vous devriez cette fois en trouver.

Quid de la concurrence ? Chez AMD, on trouve des Radeon HD 5870 à moins de 290 € et des HD 5970 aux environs de 500 €, et nous savons tous que les modèles Cayman et Antilles sont sur le point d’être lancés ; le fondeur reste toutefois muet sur ces cartes, leurs performances et leur disponibilité, ce qui empêche toute comparaison. Nous savons juste qu’elles sont en chemin… Par conséquent, les Radeon HD 5870 et 5970 nous servirons aujourd’hui d’étalons.

La nouvelle carte du fabricant devrait creuser l’écart avec la concurrence mais parviendra-t-elle à surpasser l’AMD Radeon HD 5970 ?