HP ZR2740W VS Asus PB278Q : quel est le meilleur 27" ?

La définition QHD (2560x1440) est actuellement la plus élevée à rester à peu près abordable. Par rapport à un écran 1080p, la densité des pixels est particulièrement agréable à l’œil : les 108 ppi nous permettent presque systématiquement de ne pas distinguer les pixels à distance courante, c’est-à-dire 60 à 90 cm entre l’utilisateur et l’écran.

Bien que les moniteurs QHD constituent encore un investissement non négligeable, ils sont en pleine démocratisation : les premiers modèles se trouvent à moins de 550 euros, sachant qu’on compte déjà 5 références aux alentours de 600 euros.

Les deux modèles examinés aujourd’hui se distinguent d’emblée par leur prix respectif : l’Asus PB278Q se trouve à 550 euros, tandis qu’il faut compter 700 euros pour le HP ZR2740w. Tous deux proposent une dalle IPS ainsi qu’une conception et une finition de haute volée. La fidélité des couleurs ainsi que la luminosité des deux écrans sont clairement des arguments de vente. Les moniteurs particulièrement réussis se succédant à la rédaction, il nous est de plus en plus difficile de revenir à un format (ou une résolution) inférieure, ce qu’illustrent très bien ces deux modèles.

HP ZR2740w

HP conditionne son moniteur dans l’un des plus gros emballages que l’on ait pu voir à ce jour: il y a largement la place pour mettre deux écrans dans ce carton ondulé particulièrement épais. L’écran et le pied sont séparés par leur propre protection en polystyrène, protection aussi classique qu’efficace. Il faut vraiment maltraiter l’emballage pour que l’écran souffre ! L’écran est livré avec des câbles DisplayPort et DVI dual-link, ainsi qu’un cordon d’alimentation sachant que le transformateur est intégré. Notons que le mode d’emploi trouve sa place sur CD fourni, lequel contient bien entendu les logiciels et pilotes nécessaires.

La base se fixe au moniteur sans outils et s’avère assez massive. Sa coque reprend le plastique mat de bonne qualité qui constitue le bezel de l’écran. Le moniteur se règle en hauteur, en orientation horizontale, en inclinaison et propose un mode portrait : rien de révolutionnaire, mais il est très difficile de retourner sur un moniteur basique quand on a goûté à une ergonomie complète. Bien que les mouvements se fassent tout en douceur, le moniteur ne donne pas du tout l’impression de pouvoir bouger accidentellement. Notons enfin qu’il est compatible VESA 100 pour peu que l’on souhaite le monter sur un support autre que le pied fourni.

Particulièrement à l’aise pour absorber la lumière, Le bezel mesure 22 mm sur les côtés de l’écran et 32 mm à la base et au sommet. L’image s’étend jusqu’aux bords de l’écran (comme ce devrait toujours être le cas), protégée par un revêtement très clair traité antireflets. Ce traitement se montre assez efficace pourvu que les sources lumineuses ne soient pas trop intenses. Le bezel accueille un petit logo HP au sommet, la référence du moniteur dans le coin inférieur gauche et enfin les quatre boutons dans le coin inférieur droit. Ces derniers répondent agréablement, évitant des écueils de sensibilité que nous avons constaté plus d’une fois. On remarque d’emblée qu’il n’y a pas de bouton dédié au menu, tout simplement parce que le ZR2740w ne propose pas de menu. Seule la luminosité est réglable à l’aide des commandes « + » et « - », sachant que les deux autres boutons contrôlent l’alimentation de l’écran ainsi que le choix de la source.

Toute la connectique A/V  est plaquée vers la partie inférieure gauche de l’écran, sachant que le choix se limite au DVI et au DisplayPort : l’absence de VGA et HDMI ne laisse aucun doute quant à l’orientation « pro » de cet écran. Immédiatement à côté des connecteurs A/V se trouvent trois prises USB 2.0 dont deux de type A et une de type B.

Le ZR2740w s’appuie sur une dalle H-IPS de LG : on parle d’IPS première génération puisque c’est cette même technologie qui était employée sur les premiers écrans IPS en 2007. Son principal atout tient à sa balance des blancs grâce au film polarisant « Advanced True White » développé par NEC. Malgré le fait que cette technologie ait 6 ans, les benchmarks devraient faire état de progrès significatifs sur le contraste et la fidélité des couleurs par rapport aux premiers pas de l’H-IPS.

Asus PB278Q

De son côté, le moniteur d’Asus est basé sur une dalle PLS Samsung tout comme le S27B970D de la marque coréenne. Cette technologie est similaire à l’IPS vu que dans les deux cas, les sous-pixels sont alignés en parallèle par rapport à l’écran et non pas à la perpendiculaire (comme c’est le cas de la technologie TN). Au niveau de l’emballage, le PB278Q est livré dans un carton renforcé avec une poignée de transport sachant que le contenu est protégé par une mousse rigide particulièrement dense. Asus fournit un câble pour chaque connectique que l’écran propose : DVI, DisplayPort, HDMI et VGA ainsi qu’un cordon d’alimentation. On trouve également un câble mini-jack pour profiter des hauts parleurs intégrés de 3 Watts, ainsi qu’une sortie casque. Comme c’est cas sur l’HP ZR2740w, l’alimentation est intégrée. En revanche, aucun CD n’est fourni : il faut télécharger le guide utilisateur sur le site d’Asus sachant que l’écran n’est livré qu’avec un guide de démarrage rapide ainsi qu’une carte de garantie.

Autre similarité avec l’écran d’HP, l’écran se fixe sur le pied sans outil. Ce dernier est grand, assez lourd et plus que capable de supporter les quelques 9 kilos de l’écran. En outre, il lui permet de pivoter, s’ajuster en hauteur, s’incliner et passer en mode portrait. Le pied peut être remplacé par un autre support au format VESA 90 mm. Signalons enfin que le moniteur comme le pied bénéficient d’un plastique mat de bonne facture.

Légèrement plus fin que celui du ZR2740w avec 21 mm sur les bords/sommet et 25 mm à la base, le bezel du PB278Q absorbe bien la lumière environnante. De gauche à droite, on distingue les logos DisplayPort et HDMI, le logo de la marque en relief et enfin l’illustration des commandes implémentées sous l’écran. On pourrait les croire tactiles au premier abord, mais il s’agit bien de boutons. Ces derniers réagissent bien et ne nécessitent pas une pression excessive pour s’activer. Outre la sélection des sources et l’alimentation, il est possible de naviguer dans les menus ainsi que d’accéder directement aux réglages de luminosité et modes d’image. La dalle résiste très bien aux reflets et délivre une image précise et lumineuse d’origine.

La connectique A/V est donc orientée vers le bas au dos du moniteur. Toutes les interfaces courantes sont là : DVI et DisplayPort, mais aussi VGA et HDMI sachant que cette dernière est à la norme 1.4, ce qui lui permet de gérer la définition native de l’écran pourvu que l’on ait une carte vidéo capable de sortir du QHD en HDMI. Pour ce qui est de l’audio, les mini-jacks en entrée et sortie permettront d’écouter les sources analogiques comme numériques via les haut-parleurs intégrés ou un casque. Entre le nombre de ports et les câbles fournis, le PB278Q est l’écran le plus complet que nous ayons vu jusqu’ici.

Marque
HP
Asus
Référence
ZR2740w
PB278Q
Prix moyen
700 €
550 €
Dalle
H-IPS
PLS
Rétroéclairage
LED
LED
Diagonale
27"
27"
Définition native
2560x1440
2560x1440
Ratio
16:9
16:9
Temps de réponse (GTG)
12 ms
5 ms
Luminosité (cd/m2)
380
300
Hauts parleurs
-
Oui, 3 Watts stéréo
VGA
-
1
DVI
1
1
DisplayPort
1
1
HDMI
-
1
Prise casque
-
1
Fréquence de rafraîchissement
60 Hz
60 Hz
Dimensions sans pied
LxHxP
645 x 439-540 x 236 mm
643 x 552 x 218 mm
Epaisseur de l'écran
70 mm
70 mm
Garantie
Trois ans
Trois ans

Avant de passer aux benchmarks, voyons le protocole de test.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires