Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

World of Warcraft: Cataclysm, performances et qualité visuelle
Par

Commençons par les graphismes et plus particulièrement le mode DirectX 11. On ne sait pas encore ce que Blizzard a fait pour optimiser son code, reste que l’activation de DX11 peut donner un bon coup de fouet aux performances sur les cartes d’AMD comme NVIDIA. Nous restons cependant réservés sur ces gains, parce qu’ils ne pourront pas être observés sur toutes les machines : ce sont celles qui sont limitées par le CPU et non pas le GPU qui verront les plus belles progressions. Les possesseurs de configurations milieu de gamme avec des cartes inférieures aux HD 5770/GTS 450 ne doivent donc pas s’attendre à des miracles.

S’agissant justement des cartes graphiques, on a vu que les Radeon HD 5800 commençaient à vraiment distancer les HD 6800 en 2560x1600. Par ailleurs, les 4 cartes mono-GPU les plus puissantes d’AMD tendent à plafonner à environ 80 ips en 1680x1050 et 1920x1080, ce qui les places au niveau d’une GTX 460. Curieusement, les fers de lance en mono-GPU chez NVIDIA se retrouvent quant à eux plutôt limités vers les 100 ips sans que l’on puisse encore trouver d’explication précise (sans doute une histoire de drivers), tout comme le fait que ce sont les cartes AMD qui dépendent le plus des performances processeur avec Cataclysm. Chez NVIDIA, on voit qu’il y a un gouffre entre GTX 460 et GTS 450, la première étant donc le rapport performances/prix idéal. Sur ce même segment tarifaire, l’offre AMD est très compétitive avec les HD 6850 et 5770 qui sont elles aussi des cartes idéales pour jouer en Ultra sans se ruiner.

Si les cartes graphiques restent incontestablement l’élément primordial pour de bonnes performances de jeu, Cataclysm fait partie de ces titres qui rappellent à notre bon souvenir l’importance du processeur. Les CPU Intel ont montré une supériorité évidente comme en témoigne l’échelonnement des performances sur l’i7-980X, capable de 58,5 ips en n’ayant qu’un seul core actif (avec une GTX 480 en 1680x1050 Ultra). L’homogénéité est cruciale pour les configurations orientées jeu. Coupler une carte graphique haut de gamme à un processeur entrée/milieu de gamme comme un Athlon II/Pentium est assez inutile sur Wow: Cataclysm tant le GPU sera bridé par le CPU. Il faut idéalement viser un Core i5 overclocké ou encore mieux, un Core i7. Ceci ne veut pas pour autant dire qu’on ne peut pas jouer dans de bonnes conditions avec un processeur AMD, mais le rapport performances/prix n’est tout simplement pas au rendez-vous : le nouveau Phenom II X6 associé à une GTX 480 plafonne à 63,9 ips en 1680x1050 Ultra. En passant sur une HD 5870 nous avons relevé 59 ips, signe que c’est bien le processeur qui constitue un goulet d’étranglement. Le constat est sans appel : un Core i3-530 à 100 euros fait jeu égal avec le fer de lance d’AMD.

Blizzard a donc eu le mérite d’injecter une bonne dose de sang neuf dans son MMO phare avec Cataclysm, sans que le jeu devienne un tueur de configurations pour autant : on peut l’apprécier dans les conditions visuelles voulues par les développeurs avec des cartes graphiques et processeurs milieu de gamme. Plus que quelques heures à patienter avant de pouvoir s’y plonger !