Interview de Lisa Su, PDG d’AMD : bilan présent et projets d’avenir

AMD revigoré et prêt à mordre l’industrie à pleines dents.

2 : Stratégie multi-puce 3 : La stratégie Ryzen 4 : La difficulté des PC portables 5 : Les Radeon et leur futur 6 : CPU et GPU à l'assaut des serveurs 7 : Concurrence et guerre commerciale

Position d’AMD et loi de Moore

Après avoir frôlé le dépôt de bilan, il n’a fallu que trois ans à AMD pour devenir l’une des entreprises les plus performantes du S&P 500 (indice boursier américain). Ce surprenant redressement a de plus été accompli contre toute attente : AMD est en concurrence avec Intel et NVIDIA, deux des plus gros vendeurs de semi-conducteurs au monde, tout en disposant de ressources bien plus modestes.

PDG d’AMD depuis octobre 2014, Lisa Su est titulaire d’une thèse en ingénierie électrique. Le renouveau d’AMD est très souvent mis à son crédit : ayant permis à la firme texane de renouer avec les profits et la compétitivité, son travail a été salué à de nombreuses reprises, notamment par Forbes 50 qui l’a classée parmi les 50 personnalités les plus influentes au monde. Nous avons eu la chance de pouvoir évoquer avec elle les succès d’AMD l’année dernière ainsi que les projets à venir.

Tom’s Hardware : Entre le fait d’avoir été l’entreprise la plus performante du S&P 500 en 2018 et votre entrée récente au Nasdaq 100, AMD a encore réussi une belle année. Quels sont à vos yeux les plus grands succès de cette période et comment comptez-vous les capitaliser comme tremplin pour 2019 ?
Lisa Su : Merci pour ces observations. Comme vous le savez, nous sommes toujours concentrés sur nos produits. Le fait de nous assurer que nous lançons des produits apportant une vraie différenciation et de la valeur pour l’industrie est en quelque sorte notre mantra. 2018 est donc une année assez réussie pour nous. Quand on voit notre feuille de route en matière de processeurs et l’accueil réservé à nos Ryzen et EPYC deuxième génération, je pense que nous sommes franchement satisfaits de leur vie commerciale. Une nouvelle année commence et je crois que nous avons une belle opportunité d’enrichir notre offre. Nous sommes donc impatients de continuer à sortir de très bons produits et d’aider l’industrie à promouvoir le calcul intensif.

Tom’s Hardware : On entend souvent dire que la loi de Moore est enterrée, même certains concurrents d’AMD ont récemment commencé à relayer ce message. Comment AMD compte faire pour proposer une amélioration des performances similaire à celle que nous avons connue lorsque la loi de Moore avait tout son sens ? Enfin, pensez-vous que la loi de Moore approche de son terme ou bien est-elle en train d’évoluer ?
Lisa Su : A titre personnel, je ne dis pas que la loi de Moore est enterrée. Cette loi est sûrement l’un des principes qui ont gouverné notre industrie sur les cinquante dernières années ou presque, et elle évolue. Clairement, elle évolue. Franchement, la loi de Moore est en mutation depuis 10 ans, le phénomène n’est pas nouveau. Le ralentissement propre aux technologies de fabrication et améliorations de processus a en fait ouvert de nouvelles possibilités pour l’innovation en matière d’architecture et de conception.
Notre priorité est de mettre le paquet la où nous pensons pouvoir apporter de la valeur, c’est-à-dire l’architecture et la conception. Nous utilisons donc la technologie de manière agressive. Un de nos principaux axes pour 2019 est d’être les premiers à commercialiser des produits utilisant un processus de fabrication en 7 nm pour le calcul intensif, mais nous voulons aussi être assez innovants sur le plan architectural, aussi bien pour les processeurs que les circuits graphiques. Nous lancerons de nouvelles architectures cette année. Vous aurez un nouveau regard sur l’agencement système, c’est-à-dire la manière dont nous répartissons les éléments processeur, mémoire et entrées/sorties. Nous sommes contents de pouvoir dire que nous sommes les pionniers des modules multi-puces et chiplets pour le calcul intensif.

Sommaire :

  1. Position d'AMD et loi de Moore
  2. Stratégie multi-puce
  3. La stratégie Ryzen
  4. La difficulté des PC portables
  5. Les Radeon et leur futur
  6. CPU et GPU à l'assaut des serveurs
  7. Concurrence et guerre commerciale