Accueil » Actualité » Gen11 et Xe : les nouveaux IGP et GPU d’Intel promettent beaucoup

Gen11 et Xe : les nouveaux IGP et GPU d’Intel promettent beaucoup

Intel attaque le marché du GPU avec de grandes ambitions.

Image 1 : Gen11 et Xe : les nouveaux IGP et GPU d'Intel promettent beaucoup

Inte présentait hier ses deux prochains GPU : le circuit graphique intégré Gen11 en 2019, et surtout le futur GPU dédié Xe, capable de se décliner du plus petit IGP au plus gros GPU pour supercalculateur, en passant par les cartes graphqiues gaming.

Gen11 : Adaptive Sync, jeux vidéo et encodage premium

Après le raté du Gen10 sur Ice Lake en 10 nm, le prochain IGP d’Intel change d’architecture pour offrir plus de puissance. Avec une gravure en 10 nm, il n’occupe que 75 % de la surface du Gen9 actuel. Il sera aussi 25 % moins gourmand en énergie. Il pourra intégrer 64 unités d’exécution, contre 24 pour le Gen9. Le cache L3 du GPU a aussi été quadruplé à 3 Mo.

De quoi dépasser le TFLOPS FP32 pour la première fois (et 2 TFLOPS FP16), et rendre des jeux exigeants jouables, comme Tekken 7 en démonstration lors de la conférence. Sans oublier l’ajout de l’Adaptive Sync, mais aussi du rendu dit « foveated« , qui consiste à appliquer un shading de différente qualité sur les pourtours de l’image. Une technique déjà utilisée chez NVIDIA, et que nous avons testée dans Shadow Warrior 2. NVIDIA l’a aujourd’hui améliorée en variable rate shading, en mode dynamique. Notez qu’Intel affirme être à l’origine de cette astuce, développée en open source en 2014.

Intel promet aussi un circuit d’encodage et décodage vidéo identique à celui des serveurs actuels, avec un encodeur HEVC totalement refait pour offrir une qualité égale, voire supérieure, à un débit 30 % inférieur à celui de l’encodeur de l’IGP Gen9.

Future architecture Xe, de l’IGP au GPU dédié

Image 12 : Gen11 et Xe : les nouveaux IGP et GPU d'Intel promettent beaucoup

La prochaine architecture graphique d’Intel a désormais un nom de code : Xe. Peu de détails sont encore dévoilés. Elle succèdera au Gen11, et sera cette fois capable de se décliner du simple IGP intégré au CPU, jusqu’au GPU dédié pour cartes graphiques et supercalculateurs. Intel annonce plusieurs téraflops pour un IGP, et plusieurs pétaflops pour la solution dédiée la plus puissante. Cette archi est toujours prévue pour 2020.