Accueil » Actualité » Micron annonce des SSD PCIe 4.0 armés de mémoire NAND 3D TLC 176 couches

Micron annonce des SSD PCIe 4.0 armés de mémoire NAND 3D TLC 176 couches

Ainsi que de la DRAM 1-Alpha et des modules UFS 3.1 de 128 Go et 256 Go pour le secteur automobile.

Micron, qui avait initié la production de mémoire flash NAND 3D TLC à 176 couches en novembre dernier, a présenté deux nouvelles gammes de SSD basées sur ce type de mémoire : les séries 2450 et 3400. Les produits utilisent une interface PCIe 4.0 x4 NVMe 1.4.

Image 1 : Micron annonce des SSD PCIe 4.0 armés de mémoire NAND 3D TLC 176 couches
Image 2 : Micron annonce des SSD PCIe 4.0 armés de mémoire NAND 3D TLC 176 couches

La série 3400 sera déclinée au format M.2-2280 et dans des capacités allant de 512 Go à 2 To. Le fabricant proposera sa série 2450 dans des formats M.2-2280, M.2-2242 et M.2-2230 et des capacités de 256 Go, 512 Go et 1 To. Pour l’instant, Micron ne divulgue pas d’autres spécifications ; le fabricant se contente d’indiquer que les SSD 3400 « offrent un débit de lecture deux fois plus élevé et un débit d’écriture jusqu’à 85 % supérieur » à ceux de ses prédécesseurs, les SSD Micron 2300.

DRAM 1-Alpha et UFS 3.1

Le communiqué de presse contient deux autres annonces. La première évoque la livraison des premiers modules de mémoire LPDDR4x et DDR4 fabriqués sur un nœud 1α. En janvier, l’entreprise l’avait présenté comme le procédé de fabrication de « DRAM le plus avancée au monde offrant des améliorations majeures en matière de densité, de puissance et de performances ». Il permettrait une augmentation de la densité de 40 % et une amélioration de l’efficacité énergétique de 20 % par rapport au précédent nœud 1z LPDDR4X.

Image 3 : Micron annonce des SSD PCIe 4.0 armés de mémoire NAND 3D TLC 176 couches

Enfin, Micron a évoqué l’échantillonnage de modules UFS 3.1 de mémoire NAND d’une capacité de 128 et 256 Go pour le secteur automobile. L’entreprise avance que l’UFS 3.1 (Universal Flash Storage) « offre des performances de lecture deux fois plus rapides que celles de l’UFS 2.1, ce qui permet des temps de démarrage rapides et minimise la latence pour les systèmes d’info-divertissement embarqués et les systèmes d’aide à la conduite avancés [ADAS Advanced Driver-Assistance Systems] gourmands en données », mais « également des performances d’écriture 50 % plus rapides pour répondre aux besoins de stockage local en temps réel des données croissantes des capteurs et des caméras pour les systèmes ADAS de niveau 3+ et les applications de boîte noire ». À ce sujet, au cas où l’information vous aurait échappé, sachez qu’à partir de 2022, tous les véhicules neufs vendus au sein de l’UE devront embarquer une boite noire.

Source : Micron