Le PCI-Express intégré des Core i5 : un plus dans les jeux ?

Pour tout vous dire, cela fait presque trois mois que le Core i5 d'Intel souffre dans notre laboratoire, subissant benchmarks, overclocking et autres tests sur des cartes mères de présérie. Au cours du temps, nous avons soulevé des questions et cherché des réponses. Parmi ces questions, l'une était largement théoriques, mais nous voulions néanmoins rassembler des éléments de réponse concrets : le contrôleur PCI-Express intégré sur le die des processeurs Core i5 et Core i7 série 800 (en socket LGA 1156) aurait-il un impact tangible sur les performances en jeux ?

Se poser les bonnes questions

Le coeur Lynnfield (utilisés par les Core i5, ainsi que Core i7 800) inclut un contrôleur PCIe 2.0.Quel sera l'impact de ce contrôleur “on die” sur les performances avec une carte graphique ? La réduction attendue du temps de latence à la connexion au bus PCI Express sera-t-elle suffisante au point d'améliorer les performances par rapport aux Core i7 haut de gamme (la série 900 sur socket LGA 1366) ?

Sachant que le contrôleur des Lynnfield ne gère que 16 lignes PCI-Express 2.0, le Core i5 constituera-t-il un handicap avec les configurations multi-GPU CrossFire ou SLI ?

Qu'en est-il des utilisateurs qui envisagent l'achat d'un Phenom II ou d'un Core 2 Quad ? Rappelons que les chipset Intel P45 et AMD 790 GX partagent eux aussi 16 lignes PCI-Express 2.0 en deux liens à 8 lignes lorsqu'on installe deux cartes graphiques (en CrossFire, ces chipsets n'étant pas compatibles SLI). Notre test revient donc à comparer le Core i5 au P45, à l'AMD 790 GX et au chipset X58 des Core i7 en socket LGA 1366 (qui maintient, lui, deux liens 16x en Crossfire ou SLI).

Finalement la question que tout le monde se pose : quelle plateforme offre les meilleures performances pour un prix donné ? De nos jours, il n'y en a que pour le Core i7 920 overclocké aux alentours de 4 GHz, sur une carte mère X58 de 6 Go de mémoire en triple canal. Entre le processeur, la carte mère et la mémoire, on atteint vite les 450 €. Si le Core i5 permet de faire suffisamment descendre le prix du processeur et de la carte mère, le ticket d'entrée de cette plateforme se situera entre 300 et 350 €, mais avec seulement 4 Go de RAM. Et si cette combinaison s'avère assez rapide, les 100-150 € économisés pour être investis dans une GeForce GTX 260 ou une Radeon HD 4870... pour peu que les performances de jeux valent celles d'un Core i7 série 900 (socket LGA 1366).

Nous avons rassemblé le matériel nécessaire afin de répondre à ces questions. Soulignons que, au contraire de notre premier article publié mardi Core i5 et i7 Lynnfield, le coup de maître d'Intel, tout ce dossier a été réalisé avant même que nous recevions un CPU de la part d'Intel. Les résultats peuvent donc ne pas refléter exactement ceux des puces finalisées. Toutefois que nos tests ont pour but de répondre à une question très théorique, ce n'est donc pas gênant.