Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Comparatif : disques durs externes 1 To

Comparatif : disques durs externes 1 To
Par

Les baisses de tarifs ont été intéressantes ces derniers mois : on trouve déjà des disques durs de 750 Go à moins de 100 € et il ne faudra probablement plus attendre très longtemps pour que les modèles d’1 To soient disponibles au même prix, a priori d’ici les fêtes de fin d’année. Qui plus est, alors que les disques durs externes étaient auparavant nettement plus chers que leurs équivalents internes, ils ont récemment enregistré des baisses de prix significatives depuis que sont arrivés sur le marché des fournisseurs indépendants des fabricants de disques durs. Bien forcés de s’aligner, ces derniers proposent aujourd’hui dans le segment des disques d’un téraoctet d’excellents modèles à des prix raisonnables, de l’ordre de 200 euros en moyenne.

Nos quatre concurrentsExternes, donc versatiles

Traditionnellement, pour augmenter son espace de stockage, on procède à l’installation d’un disque dur interne supplémentaire ou au remplacement d’un disque existant par un autre de plus grande capacité. Toutefois, la présence d’interface à la fois rapide et bon marché comme le FireWire ou l’eSATA ont rendu obsolètes ces extensions permanentes et permet au consommateur de leur préférer des options plus flexibles : après tout, un disque dur externe peut être partagé entre plusieurs ordinateurs, permet de centraliser le stockage et autorise la sauvegarde de systèmes entiers. Plus important encore, les disques durs externes sont transportables : les données ne sont donc pas enchaînées à l’ordinateur qui héberge le support de stockage. L’interface USB 2.0 est certes la plus courante, mais elle ne constitue plus le meilleur choix dans la mesure où elle limite sérieusement les débits des disques 3,5" et, de plus en plus souvent, des modèles 2,5".

De l’importance du débit

Un bon disque dur ne doit pas seulement offrir une capacité de stockage adaptée, mais également un taux de transfert élevé et une consommation aussi réduite que possible. Il se doit également d’être accompagné de logiciels utiles. Le débit est essentiel : après tout, qui a envie de voir ses sauvegardes lui prendre la journée ? Si ce critère pouvait encore passer pour secondaire lorsque les disques n’offraient qu’une capacité limitée, la donne a complètement changé depuis l’arrivée des modèles 1 To (1000 Go) et celle prochaine des modèles 1,5 To (1500 Go).

Les musts

Tout disque dur externe digne de ce nom doit être muni d’une prise USB 2.0 ; la compatibilité avec l’ensemble du parc informatique actuel est à ce prix. L’interface eSATA s’est quant à elle peu à peu imposée, la plupart des ordinateurs modernes étant équipés d’au moins un port à cette norme. De nombreux disques durs externes sont également équipés d’un interrupteur (physique) permettant de les éteindre lorsqu’ils sont inutilisés. Enfin, une fois le reste évalué, il peut être utile de comparer le design et les logiciels fournis.

Pour ce test, nous allons comparer le LaCie Hard Disk, Design by Neil Poulton, le Seagate FreeAgent XTreme, le SimpleTech ProDrive et le Western Digital My Book Home Edition.