Se connecter / S'enregistrer

Premier contact : la souris Logitech G900 convaincra-t-elle les joueurs de couper le cordon ?

Premier contact : la souris Logitech G900 convaincra-t-elle les joueurs de couper le cordon ?
Par

Après quelques jours d'utilisation de la toute nouvelle G900 Chaos Spectrum, on vous explique pourquoi Logitech prétend que cette souris sans fil est aussi fiable, et plus rapide, qu'un modèle filaire. Et elle a de sacrés arguments !

Plus rapide que les filaires

Le premier argument contre les souris sans fil est la latence supplémentaire dont elles souffriraient par rapport aux souris filaires. Logitech assure, mesures à l'appui, que cette inquiétude n'est pas fondée pour la G900. Celle-ci serait même plus rapide que des souris filaires comme la Razer DeathAdder Chroma, que ce soit pour détecter un mouvement ou pour enregistrer un clic.

Logitech explique que cette rapidité est due à la conception de l'électronique interne, que le fabricant réalise lui-même. Il peut ainsi optimiser en profondeur les temps de trajet du signal, ou les fréquences de fonctionnement du microcontrôleur, plutôt que d'utiliser un design générique.

À l'épreuve des interférences

Un second argument récurrent cité par les joueurs pour préférer les souris filaires est la fiabilité de la connexion USB, toujours plus forte que celle d'une liaison sans fil. Logitech reconnaît que ce problème existe sur la plupart des souris sans fil du marché, mais pas sur la G900. L'émetteur radio de la G900 produit un signal plus fort. Il émet également de manière uniforme à 360° autour de la souris, alors que d'autres designs souffrent de zones mortes.

Logitech assure également avoir renforcé la résistance de sa liaison radio face aux interférences, un gros problème pour les souris sans fil habituellement. La G900 continuerait à produire un suivi parfait même "arrosée" par du WiFi g/n, du Bluetooth et les signaux d'autres souris sans fil.

Nous avons pu tester cette G900 pendant quelques jours. Notre bureau n'est sans doute pas aussi encombré qu'une LAN Party ou une compétition d'eSports, mais il compte tout de même moult ordinateurs et téléphones portables crachant en LTE, WiFi et Bluetooth et il nous est arrivé par le passé de constater des décrochages avec d'autres souris sans fil. Nous n'en avons pas fait l'expérience avec la G900, ce qui montre que les prétentions de Logitech sont plutôt crédibles.

Capteur 12 000 dpi

La G900 Chaos Spectrum serait donc une souris sans fil aussi fiable qu'une souris filaire, d'accord. Mais est-elle une bonne souris pour autant ? À notre avis, oui. Logitech lui a offert son meilleur capteur, le PMW3366 que l'on trouve déjà dans les G502 Proteus Core/Proteus Spectrum ou dans la G303 Daedalus Apex. La résolution de ce capteur optique varie entre 200 et 12 000 dpi, avec la capacité de suivre des accélérations de 40 G sans décrocher. La G900 reproduit donc à l'écran tous les mouvements sans difficulté.

Légèreté surprenante

Malgré la présence d'un capteur aussi performant et donc gourmand en énergie, la G900 ne pèse que 107 g, soit autant qu'une souris filaire comme la Razer DeathAdder Chroma que nous utilisons au quotidien. La G900 est même plus légère que la G502 ! Logitech est parvenu à maintenir un poids aussi faible grâce à une gestion efficace de la consommation du capteur. Par exemple, le taux d'échantillonnage réglé par défaut à 1000 Hz n'est ainsi pas maintenu en permanence. Il est réduit automatiquement en fonction des mouvements effectués. Logitech annonce une autonomie de 32 h en fonctionnement continu. Et la G900 peut aussi fonctionner en charge.

La structure mécanique de la G900 participe aussi à son poids plume. La G900 est construite autour d'un squelette, un cadre interne sur lequel sont attachés les composants. C'est ce squelette qui assure la rigidité, par conséquent la coque externe peut être nettement allégée. Rassurez-vous, en mains, la souris ne présente aucun jeu, aucune souplesse suspecte.

Design très compact... et ambidextre !

Physiquement, la G900 mesure 13 cm en longueur, 6,7 cm en largeur, 4 cm en hauteur. Ce sont des mensurations très proches de la G502 ou de la DeathAdder. La forme de la G900 se rapproche plus de la seconde que de la première. La G900 est moins bombée que la G502. La main y repose donc plus à plat.

Chose assez rare, la G900 est symétrique et donc ambidextre ! Mieux : les boutons situés sur ses flancs possèdent des dômes amovibles. On peut donc tous les activer (deux sur le flanc droit, deux sur le flanc gauche) ou ne garder que les boutons tombant sous le pouce et recouvrir les deux autres d'une protection non cliquable. La molette, comme sur toutes les souris Logitech depuis la MX Revolution, peut basculer entre défilement libre ou à cran. Elle est aussi multidirectionnelle, chose assez rare sur les souris de jeux.

Une souris de luxe

Choisir une souris est quelque chose de très personnel, nous ne pouvons donc donner qu'un avis très subjectif. Nous avons beaucoup apprécié la G900 qui offre une grande précision de pointage et une prise en mains confortable. Sa légèreté et ses patins en téflon lui permettent de glisser sans effort, même sur un bureau en bois banal.

Côté logiciel, l'assistant pour jeux vidéo Logitech fournit toutes les options de configuration que l'on peut souhaiter : paliers de résolution du capteur, étalonnage selon la surface, personnalisation de l'éclairage, etc. Cinq profils de configuration peuvent stockés à même la souris. On peut associer un profil à une application : il sera alors appliqué automatiquement dès le lancement de l'application.

Nous n'avons que peu de reproches à faire à la G900. Il lui manque une batterie amovible afin d'assurer une plus grande durée de vie. La molette multidirectionnelle ne permet pas un défilement fluide à l'horizontale. Et nous aurions préféré une forme plus bombée afin de mieux soutenir la main. 

Mais le plus gros défaut de la G900 est sans doute son prix : elle sera lancée début avril à 179 euros ! Il suffit de jeter un oeil à notre guide d'achat des souris gaming pour voir que l'on trouve d'excellentes concurrentes pour le tiers de cette somme, comme la DeathAdder Chroma chez Razer ou la G502 Proteus Core chez Logitech. Certes elles ont un fil, qui traîne sur le bureau, qu'il faut penser à tirer ou pousser au besoin. Mais cet inconvénient vaut-il 115 euros? Cette somme ne serait-elle pas mieux investie dans une carte graphique ?

NomLogitech G900 Chaos Spectrum
Prix150 $, 179 €
CapteurPixart PMW3366
Résolution
200 DPI – 12,000 DPI
FormeAmbidextre, personnalisable
ConnexionSans fil 2,4 GHz ou micro USB
Échantillonage
125, 250, 500, ou 1000 Hz
Nb. de boutons
6 à 11
ÉclairageRVB, 2 zones, personnalisable
Poids107 g
Dimensions130 mm x 67 mm x 40 mm
Pilote
Assistant pour jeux vidéo Logitech
Garantie2 ans


Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires