AMD FirePro W9100 : que vaut Hawaï côté pro ?

Pour la première fois depuis 2007, AMD lance une carte graphique FirePro basée sur un très, très gros GPU : avec ses 6,2 milliards de transistors, le processeur Hawaii qui équipe la nouvelle FirePro W9100 contient 44 % de circuits logiques de plus que la puce Tahiti de la FirePro W9000. Elles sont cependant toutes deux gravées en 28 nm.

Les similitudes entre le dernier fer de lance d'AMD et son remplaçant se limitent-elles à ce point ? C'est ce que nous allons voir.

Nous allons toutefois commencer par comparer ses spécifications techniques à celles de deux de ses concurrentes directes, les Nvidia Quadro K5000 et K6000, ce qui, avec un peu de chance, devrait nous permettre de voir à quoi nous attendre en termes de performances. Bien que le prix de la FirePro W9100, à savoir environ 3000 €, soit nettement plus élevé que celui de la Quadro K5000, il demeure inférieur à celui de la K6000. Une raison comme une autre de mettre la nouvelle venue au milieu de notre tableau.


Nvidia Quadro K6000
AMD FirePro W9100
Nvidia Quadro K5000
Shaders
2880 cores CUDA
2816 stream processors
1536 cores CUDA
Performances FP32 (SP)5,2 TFLOPS
5,24 TFLOPS
2,2 TFLOPS
Performances FP64 (DP)1,73 TFLOPS2,62 TFLOPS
0,09 TFLOPS
Quantité mémoire
12 Go
16 Go
4 Go
Bus mémoire
384 bits
512 bits
256 bits
Bande passante mémoire
288 Go/s
320 Go/s
173 Go/s
ECCOui
Oui
Non
Bande passante PCI Expres 32 Go/s
32 Go/s16 Go/s
Nombre d'écrans 4K à 30 Hz2
6
2
Nombre d'écrans 4K à 60 Hz2
3
2
Consommation (mesurée)
187 W (3D)
202 W (GPGPU)
245 W (3D)
260 W (GPGPU)
126 W (3D)
145 W (GPGPU)

Quand on a de la puissance en réserve, de nouvelles opportunités se présentent d'elles-mêmes : en général, AMD met en avant la CAO et l'ingénierie, le multimédia et le divertissement, la médecine et la finance comme étant traditionnellement ses points forts. Mais avec le processeur Hawaii et les bonnes performances de l'architecture GCN dans les tâches riches en calculs, la firme s'oriente désormais aussi vers les segments de la virtualisation, du jeu en cloud et de la signalétique.

Les ambitions du fondeur ont un sens certain : les applications pour station de travail sont en effet de mieux en mieux à même d'exploiter les performances des GPU modernes, à un point tel qu'il est désormais possible de traiter simultanément plusieurs flux de travail en CAO/IAO. Peaufiner la prochaine version d'un dessin durant le rendu de la précédente n'a aujourd'hui plus rien d'une chimère, c'est faisable. Et quand on travaille sur des projets faisant aussi bien appel à la 3D qu'aux calculs généralistes, tout devient possible !

AMD fait déjà figure de vétéran en matière de 3D. La société cherche maintenant à mener les développeurs sur le terrain du calcul GPGPU. Pour faciliter cette évolution, elle a décidé d'apporter son soutien à la norme OpenCL, alternative à Stream et à CUDA. Comme nous l'avons déjà noté à de nombreuses reprises, les gains de performances que l'on obtient lorsqu'une tâche complexe peut être parallélisée valent vraiment la peine que l'on optimise l'application qui l'effectue.

On remarque également une tendance assez nette à l'adoption des écrans 4K (3840 x 2160) en milieu professionnel, leur résolution élevée offrant aux ingénieurs et aux artistes une surface de travail particulièrement confortable. L'augmentation du niveau de détail est bien entendu particulièrement appréciable dans le domaine de la 3D, mais il profite également aux tâches fondamentalement « 2D » telles que le développement.

Même constat dans les secteurs de l'édition vidéo et de la retouche photo, où les professionnels ne demandent qu'à pouvoir travailler en pleine résolution et en temps réel ; une carte telle que la W9100 devrait accélérer le traitement des filtres vidéo et photo ainsi que l'encodage/décodage.

Comme on le voit, le marché des cartes graphiques professionnelles est en pleine mutation : les frontières entre les différents segments deviennent de plus en plus floues alors même que les charges de travail et les jeux de données gagnent en spécificité. CAO, IAO, multimédia, exploitation pétrolière et gazière... avec la FirePro W9100, AMD tente de se donner les moyens d'augmenter sa part de marché dans tous ces secteurs. Mais assez de contexte comme cela : il est temps de passer cette carte en revue.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire