Réalité virtuelle : test de 5 CPU sur 11 jeux en VR

Lorsque le HTC Vive et l’Oculus Rift 1er du nom (respectivement lancés en France à 899 et 699 €) sont arrivés au labo, famille et amis se sont empressés de passer nous voir pour une première expérience en réalité virtuelle. Si la plupart d’entre eux se sont régalés, personne n’a foncé acheter son propre casque pour autant.

Plus récemment, l’Oculus Rift est descendu temporairement sous la barre des 450 € (avant de remonter à 550 €), tandis que le HTC Vive est passé à 699 €. Cet effet d’aubaine en a poussé plus d’un à franchir le pas, tout en nous demandant des conseils pour associer l’un de ces casques à un PC suffisamment puissant. Nous avons alors tout particulièrement insisté sur l’importance d’acheter la carte graphique la plus performante possible.

Si l’appétit de la réalité virtuelle en matière de ressources graphiques n’est plus à prouver, à quelle classe de processeur faut-il associer sa GeForce ou sa Radeon ? Force est de constater qu’Oculus place la barre assez bas, Core i3-6100 ou Ryzen 3 1200 ou FX-4350 constituant le minimum conseillé. L’entreprise américaine recommande cependant un Core i5-4590/Ryzen 5 1500X ou mieux. A contrario, HTC mentionne le Core i5-4590 ou le FX-8350 comme étant le plus modeste choix possible. Il serait donc intéressant de mesurer l’écart de performances entre un CPU d'entrée de gamme et un modèle plus puissant…

Bonne nouvelle, nos équipes américaines ont déjà défriché le sujet en proposant outils et méthode de test pour évaluer les performances des PC en réalité virtuelle.

Afin d’aller plus loin, nous avons assemblé cinq configurations, trouvé le moyen de tester 11 titres Oculus Rift et discuté avec certains développeurs de leur utilisation des ressources CPU pour leurs jeux en réalité virtuelle.

Méthode de test

La première difficulté a consisté à réunir les composants nécessaires : nous sommes pour mémoire un groupe international, tout en sachant que les nouveautés en matière de composants sont réparties partout dans le monde. Quelques marques nous ont également proposé les composants qui nous faisaient défaut, partageant notre souhait de répondre à certaines questions.

MSI nous a ainsi fourni toutes les cartes mères nécessaires : X299 Gaming Pro Carbon AC (pour Skylake-X), Z270 Gaming Pro Carbon (Kaby Lake et Skylake), X370 Xpower Gaming Titanium (Summit Ridge) et 990FXA-GD80 (Vishera).

Nous avons également eu droit à un Core i9-7900X pour la configuration la plus haut de gamme, lequel est venu rejoindre notre Core i7-7700K représentant le meilleur de la famille Kaby Lake. Nous avons acheté un Ryzen 1800X pour situer les performances de l’architecture Zen d’AMD, tandis que les Core i3-6320 et le FX-8350 nous ont servi de référence pour évaluer l’intérêt de la montée en gamme.

Ryzen étant particulièrement sensible aux performances mémoire, nous savions que notre choix en matière de DDR4 ne passerait pas inaperçu. G.Skill nous a fourni son kit F4-3200C14D-16GFX FlareX pour épauler notre 1800X, tandis que le kit F4-3200C14Q-32GTZ a été associé aux autres configurations en DDR4. L’un comme l’autre ont été paramétrés à 3200 MT/s pour les tests.

L’AMD FX-8350 nécessitant de la DDR3, nous l’avons associé à un kit F3-2133C10Q-16GXM Ripjaws X paramétré à 2133 MT/s. De cette manière, les débits mémoire ont pu être optimisés pour chacune des configurations testées. Notons enfin que les CPU avec architecture mémoire dual-channel ont été limités à 16 Go de DRAM (une barrette par canal), tandis que la plateforme X299 a bénéficié de 32 Go de DRAM (là encore, une barrette par canal).

Afin de garantir à chaque configuration des performances thermiques comparables, nous avons contacté Corsair pour obtenir un circuit watercooling fermé compatible avec Skylake-X ainsi que les sockets AM4, LGA 1151 et AM3+. La marque américaine nous a fait parvenir son Hydro-series H110i qui, outre le fait d’être compatible avec tous les sockets mentionnés, nous a permis de refroidir le Core i9-7900X en évitant toute baisse automatique des fréquences due à une surchauffe.

Tous les autres composants ont été repris à l’identique d’une plateforme à l’autre : une GeForce GTX 1080 Ti pour supprimer autant que possible les goulets d’étranglement au niveau graphique, un SSD Crucial MX200 de 500 Go, ainsi que notre habituelle alimentation be quiet! Dark Power Pro 10 850 Watts. Windows 10 a été réinstallé et intégralement mis à jour avant de télécharger les jeux depuis l’Oculus Store.

Composants
RefroidissementCorsair H110i
CPU
Intel Core i9-7900X
Intel Core i7-7700K
Intel Core i3-6320
AMD Ryzen 7 1800X
AMD FX-8350
Carte graphique
EVGA GeForce GTX 1080 Ti Black Edition 11 Go GDDR5X
DRAMG.Skill Flare X - F4-3200C14D-16GFX
G.Skill F4-3200C14Q-32GTZ
Cartes mères
MSI X299 Gaming Pro Carbon AC
MSI Z270 Gaming Pro Carbon
MSI X370 XPower Gaming Titanium
MSI 990FXA-GD80
Alimentationbe quiet! Dark Power Pro 10 850 Watts
StockageSSD Crucial MX200 (500 Go)

Nous avons à nouveau deux PC côte à côte de manière à pouvoir collecter les données de FCAT VR en utilisant soit l’approche matérielle, soit l’approche logicielle. Cependant, l’article de nos équipes américaines ayant démontré l’efficacité de la seconde méthode, nous utilisons exclusivement cette dernière afin de gagner du temps et d’avoir un angle d’analyse impossible sur la base d’une vidéo (débit d’images sans contrainte de la fréquence de rafraichissement, calculé à partir de vraies mesures de temps d'affichage).

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Wiiip
    C'est effectivement dommage de ne pas avoir inclus des i5, surtout sachant qu'un i7 avec hyperthreading se comporte souvent moins bien en jeu qu'un i5 sans hyperthreading de même fréquence... Tout en coûtant 100€ de plus.
    0
  • jc.malecot
    J'ai déjà fait le test avec mon I7 en VR en désactivant et en activant l'HT,
    Y a pas photo, faut laisser tomber les i5 et i3.
    Beaucoup moins de perte d'images avec l'HT !
    0
  • stephane71
    mouhais, pourtant le 7700K, n'est pas le cpu qui a le plus de thread et c'est celuis qui marche le mieux
    0
  • Ayoross
    Ce test confirme ce qu'on savait : les AMD ne sont pas bons dans les jeux, et notamment les AMD FX sont catastrophiques.
    Mais Ryzen ne convainc pas non plus, le i7-7700K (quad core) l'écrase dans tous les tests. Le joueur ne veut pas d'AMD !
    0
  • pezima77
    ou est mon précédent commentaire ?
    0
  • job31
    Anonymous a dit :
    Ce test confirme ce qu'on savait : les AMD ne sont pas bons dans les jeux, et notamment les AMD FX sont catastrophiques.
    Mais Ryzen ne convainc pas non plus, le i7-7700K (quad core) l'écrase dans tous les tests. Le joueur ne veut pas d'AMD !


    Je ne serais pas aussi catégorique ;)
    Le joueur fortuné oui, voudra un 7700K.
    Après le 1800X ne sert à rien avec des 16 thread, aucun jeu ne sait en tirer parti, il a les même perf qu'un 1600X en jeu qui lui est un 12 thread.

    Si on applique les résultat du 1800X au 1600X on a alors un CPU tout à fait intéressant. qui permet de mettre plus d'argent dans la carte graphique.

    Après si on a déjà une GTX 1080 go 7700K sans hésiter, mais
    on préférera de loin, pour le même budget 1600X + GTX 1070 que 7700K + GTX 1060
    0
  • malisano.yol13
    C'est quand même ballot d'avoir plébisciter le r7 1700 et de ne pas l'avoir testé, bien qu'on sache d'avance qu'un AMD ne soit pas vraiment au niveau d'un Intel pour jouer.
    0
  • job31
    En jeu R7 1800X = R7 1700 = R5 1600 (à fréquence égale, sachant qu'ils peuvent tous se mettre à 3,8 Ghz)
    0
  • malisano.yol13
    Anonymous a dit :
    En jeu R7 1800X = R7 1700 = R5 1600 (à fréquence égale, sachant qu'ils peuvent tous se mettre à 3,8 Ghz)


    CQFD, en effet!
    0