Intel Kaby Lake : test des Core i7-7700K, 7700, i5-7600K et 7600

Intel fait face à la plus grande restructuration de son histoire. Le géant fait un effort pour se concentrer sur les opportunités de croissance, comme l’internet des objets, le cloud, ou les serveurs de données. En même temps, Intel tente de s’en sortir sur un marché du PC en déclin, malgré un bon succès de ses processeurs haut de gamme K, dont les ventes sont en hausse de 20 % par rapport à l’année précédente.

Face à un processeur Ryzen qui fait naître de grands espoirs chez AMD, Intel tente de garder l’attention des passionnés avec une nouvelle gamme de processeurs, un rafraîchissement de son architecture Skylake : Kaby Lake. Intel sort aussi de sa cadence « tick-tock » (nouvelle gravure - nouvelle architecture), pour passer à une cadence tick-tock-tock : gravure – architecture – optimisation.

Kaby Lake est donc dans le second « tock » : c’est une optimisation de l’architecture Skylake, toujours avec une gravure en 14 nm, elle-même optimisée. Un raffinement qui permet d’augmenter les fréquences d’environ 400 MHz sur tous les modèles, ce qui n’est pas négligeable. Côté architecture, il n’y a pas vraiment de nouveautés : juste un nouveau moteur de décodage vidéo pour le circuit graphique (HEVC 10 bits), et un SpeedShift plus réactif, pour des transitions de fréquences plus rapides.

Ces nouveaux processeurs s’accompagnent de nouveaux chipsets Z270. Les nouveautés sont, ici encore, très marginales. On retiendra surtout l’arrivée de la technologie SSD Intel Optane (mémoire 3D XPoint) qui va débarquer un peu plus tard cette année.

Nos quatre processeurs de test

Notez tout d’abord que nous avions déjà testé en exclusivité un premier processeur Core i7-7700K. Les processeurs que nous testons aujourd’hui sont plus nombreux, avec deux autres 7700K (un exemplaire du commerce et un échantillon de test fourni par Intel). Pour les PC de bureau, voici tous les processeurs Kaby Lake Core i3, i5 et i7 disponibles. Nous avons testés les 7700K, 7700, 7600K, et 7600.



Tous ces processeurs sont compatibles avec les cartes mères Z170 actuelles (moyennant une mise à jour de leur BIOS). On y trouve un circuit graphique Intel HD 630 très légèrement amélioré, avec le même nombre de cœurs aux mêmes fréquences. Le support de la mémoire DDR4 passe de 2133 à 2400 MT/s. Notez que la technologie Turbo Boost 3.0, qui permet de détecter les codes monocoeurs pour les faire exécuter sur le cœur le plus rapide, est absente de Kaby Lake. Elle reste pour l’instant exclusive aux Broadwell-E.

De bons Turbo

L’augmentation des fréquences est particulièrement excellente sur les quatre cœurs du processeur, par rapport à Skylake : 4,4 GHz sur le 7700K, soit 400 MHz de plus que le 7600K. Le BIOS de notre carte mère MSI de test avait en plus une option de Turbo améliorée pour maintenir ces cœurs à 4,5 GHz dans les mêmes conditions. Idem pour le 7600K, dont les fréquences progressent significativement.

Le premier Core i3 overclockable !

C’est la nouveauté la plus marquante de ce refresh : le Core i3-7350K propose un coefficient multiplicateur débloqué pour la toute première fois. Son TDP est de seulement 60 W, pour une fréquence maximale impressionnante de 4,2 GHz (pas de Turbo Boost dans cette gamme). Les overclockeurs devraient se régaler, mais le processeur ne sortira que plus tard.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
10 commentaires
    Votre commentaire
  • ayle__
    Toute cette place gâché par un gpu useless qui aurait pu servir a mettre 2 voir 4 core supplémentaire...
    0
  • job31
    Useless pour toi :o

    Si tu veux de l'hexa core sans IGP ça existe hein...
    1
  • magellan
    Je ne vois pas non plus pourquoi parler de useless. Ce genre de processeur prend sens sur des environnements bureautiques, ou des machines qui n'iront pas exploiter une puissance graphique... Alors oui l'intégrer a un réel sens, d'autant plus pour restreindre la taille des machines (plus de CG=port PCIe libéré, alimentation restreinte etc)
    0
  • ayle__
    Je faisait allusion aux I5/I7 desktop qui dans leur très grande majorité sont utilisé conjointement avec une vrais carte graphique. Dans cette configuration la oui l'igp est gâché et on aurait gagné que le silicium servent a autre chose ou bien que l'on est pas a payer pour ce qui nous sert pas. AMD sépare les APU des cpu pur, je préfère son approche.
    -1
  • Laurent_47
    Faux, peu d'utilisateurs ont besoin de cartes graphiques (I5/I7 compris). Ils n'y a pas que les gamers qui ont besoin de puissance proc.
    0
  • magellan
    Anonymous a dit :
    Je faisait allusion aux I5/I7 desktop qui dans leur très grande majorité sont utilisé conjointement avec une vrais carte graphique. Dans cette configuration la oui l'igp est gâché et on aurait gagné que le silicium servent a autre chose ou bien que l'on est pas a payer pour ce qui nous sert pas. AMD sépare les APU des cpu pur, je préfère son approche.

    :heink: en tout état de cause c'est faux. Enormément de postes n'ont absolument pas de CG si ce n'est celle intégrée. D'ailleurs, fut une époque la mode était à la CG onboard...
    0
  • aka80
    Bonjour

    J'hésite entre le 7700K et 7700. Je ne compte pas OC, mais je ne veux pas non plus un processeur qui consomme comme un malade et à l'arrivée, demande un refroidissement plus costaud. Je veux juste un Pc surpuissant pour jeux, Photoshop, traitement vidéo, compression/décompression, transfert de fichers volumineux. Un Pc silencieux aussi est pour moi très important. Que me conseillez vous? 7700K ou juste le 7700? Merci
    0
  • job31
    7700 si tu ne veux pas oc (mais si tu veux de la puissance dommage de se priver)
    0
  • Laurent_47
    Si tu as le temps, attends la sortie de Ryzen chez Amd pour voir les forces en présence.
    0