Ryzen : performances plombées par un bug dans Windows 10

L'architecture Zen d'AMDL'architecture Zen d'AMDUn bug dans Windows 10 empêcherait le système de correctement détecter les threads et la mémoire cache des processeurs Ryzen, selon WCCFTech. AMD aurait confirmé le problème et annonce travailler avec Microsoft pour le résoudre. Curieusement, il n’est pas présent sur Windows 7. Quoi qu’il en soit, il explique pourquoi désactiver le SMT dans les jeux améliore les performances, comme nous le montrons dans nos tests.

À lire aussi :
- Notre comparatif de processeurs

Très mauvaise gestion des ressources

Tout comme le HyperThreading d’Intel, le SMT (Simultaneous Multi-Threading) permet à un coeur de gérer deux threads. Concrètement, le premier thread dispose de toute la puissance de calcul, tandis que le second n’a que 20 % à 30 % des ressources. Le second thread peut ainsi puiser dans les parties du coeur qui ne sont pas utilisées par le premier thread afin d’optimiser l’utilisation du coeur entier. L’ordonnanceur de Windows ajuste donc le type de calcul envoyé à chaque thread pour ne pas surcharger ceux qui ont moins de ressources à leur disposition.

Or, contrairement à ce qui se passe avec un processeur Intel, Windows 10 est incapable de distinguer les threads secondaires SMT des threads primaires, et traite par exemple le Ryzen 7 1800X comme un processeur à 16 coeurs, au lieu de 8 coeurs et 16 threads. De plus, le système d’exploitation ne reconnaît pas correctement la mémoire cache, traitant le processeur comme s’il y avait 136 Mo de L2 et L3, au lieu des 20 Mo présent. Il est donc préférable de désactiver le SMT en attendant le correctif de Microsoft.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • chermositto
    et bien quelle aventure pour ce Ryzen. Il n'y avait pas eu de test de jeu sous W7 ?
    W10 c'est vraiment une honte.
    1
  • Tony4Stark
    Je dirais plutôt que c'est AMD , la honte... Ils n'ont pas de PC avec Windows 10 chez AMD ? Pas les moyens de se payer 1 licence volume ?
    -2
  • magellan
    A mon sens les deux acteurs sont à observer. Déjà, il est tout de même intéressant de constater que le bug en question n'affecte pas les processeurs Intel... ce qui pourrait aussi sous-entendre soit une conception différente de Intel sur la gestion des threads, soit un partenariat plus étroit entre Microsoft et Intel concernant cette gestion.

    De là, que le problème ne soit pas présent sous Windows 7 n'est pas forcément surprenant sachant que le coeur même de Windows a été revu et corrigé de manière très profonde, surtout depuis l'avènement du multi-coeur côté processeurs. Depuis W8, c'est même devenu un des points clés de l'optimisation de Windows, ceci le rendant plus performant sans augmentation notable de la puissance des processeurs. L'exemple type est qu'à machine égale (multi coeurs s'entend) W10 fait "mieux" que W7, ne serait-ce que sur le démarrage, l'arrêt, et pas mal d'opération récurrentes.

    Donc, prudence avant de dire que c'est MS ou AMD qui est responsable, cela peut aussi être lié (et surtout je crois) à la façon dont les autres acteurs du métier pèsent sur MS... et réciproquement.
    Petit parallèle: nombre de CM posaient (voire même posent encore) des problèmes à Linux parce qu'à l'époque MS pesait de tout son poids sur la conception concernant la gestion de l'énergie. Cela provoquait des incidents pénibles sur la mise en veille et autres joyeusetés, tout ça parce que MS ne respectait tout simplement pas la norme de gestion de l'énergie! Les constructeurs s'adaptaient alors aux spécifications de MS, là où Linux voulait légitimement coller à la norme.
    0