Accueil » Dossier » Les boîtes de cartes graphiques, c’était mieux avant

Les boîtes de cartes graphiques, c’était mieux avant

Aujourd’hui, nous allons remonter le temps jusqu’à une époque, parfois pas si lointaine, où les marques de hardware aimaient l’exubérance…

Le meilleur du pire des boîtes de matériel informatique

Image 1 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Aujourd’hui désespérément mornes, uniformes et sans fantaisie, les boîtes de cartes graphiques brillaient jadis par la créativité de leurs graphistes. Ou par leur daltonisme. Essor du jeu 3D, promesse d’effets visuels spectaculaires et démocratisation du contenu vidéo : il fallait convaincre les bidouilleurs de hardware de mettre la main au porte-monnaie et de débourser des sommes parfois pharaoniques pour compléter leur configuration.

Les boîtes agissaient ainsi comme un avant-goût des hautes perspectives vidéoludiques promises. Diablotins facétieux, pin-up délurées, chars d’assaut à l’arsenal impressionnant ou créations totalement aléatoires et incongrues : les constructeurs faisaient rarement dans la finesse. Plongez avec nous dans ce petit musée des horreurs, qui saura titiller votre fibre nostalgique.

GeForce 256

Image 2 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Asus
Année de sortie : 1999

Difficile de faire plus parfait que l’illustration de cette GeForce 256. Cet enfant aux poings serrés, criant d’excitation, ce vortex d’images colorées et disparates, cet effet de flou qui donne une impression de vitesse. Du grand art.

Tout concourt à faire de cet emballage un petit bijou de perfection qui pousse à l’achat. En observant ce jeune garçon, n’avez-vous pas envie de ressentir les mêmes émotions puissantes qui le traversent ? Et à l’époque cette GeForce 256, le tout premier GPU du monde, était capable de vous les procurer !

Voodoo3 3000 AGP

Image 3 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : 3dfx
Année de sortie : 1999

Ce qui est bien avec la Voodoo 3, c’est que les designers ont joué la carte de la continuité sur l’intégralité de la gamme. On y retrouve cet inquiétant regard décliné dans tout un tas de teintes différentes, avec à chaque fois ces pupilles fixes qui questionnent les tréfonds de l’âme.

Un choix on ne peut plus original qui au final, n’est pas si désagréable à regarder une fois que l’on s’est habitué à l’idée d’être observé en permanence par la boîte de sa carte graphique.  

GeForce 7800 GS

Image 4 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : XFX
Année de sortie : 2006

Avec le packaging de cette GeForce 7800 GS, on commence gentiment à tomber dans le grand n’importe quoi.

Une sorte de chien anthropomorphique aux goûts vestimentaires douteux prêt à jaillir hors de la boîte. Le rapport avec une GeForce ?

Radeon 9800 Pro

Image 5 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Hercules
Année de sortie : 2003

Regardez ce pauvre vampire, seul au centre de la boîte de cette Radeon 9800 Pro.

Loin d’être effrayant, il dégage plus une impression de douleur infinie, figé pour l’éternité à pousser un cri que personne n’entendra jamais, comme s’il venait de se cogner le petit orteil dans le coin de sa table basse. Ail, ail, ail.

Voodoo 2 Banshee

Image 6 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Creative
Année de sortie : 1998

Un seul coup d’œil sur l’emballage de cette Banshee suffit à nous propulser au siècle dernier, à une époque où tout était encore à découvrir. Avec un nom pareil, il était évident que les designers en charge du packaging allaient opter pour une ambiance horrifique.

Le résultat final fait malheureusement penser à une déco de Halloween bâclée, mais à l’époque cela pouvait impressionner. Et que dire de cet énorme 3D dont l’effet de relief est digne des plus grandes années du clipart ?

Radeon 9600 Pro

Image 7 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Sapphire
Année de sortie : 2004

Avec le mot Atlantis accolé au nom de cette carte graphique, on aurait pu s’attendre à découvrir une boîte entièrement bleue, nous présentant des ruines sous-marines hantées par des bancs de poissons.

Ce n’est pas le cas, Sapphire ayant visiblement décidé de jouer la carte de l’Atlantide futuriste. C’est pourquoi nous nous retrouvons avec cet homme de métal doré, les bras grands ouverts, et qui se tient devant une espèce de soucoupe volante bizarroïde qui n’est pas sans évoquer les vaisseaux visibles dans Abyss.

Voodoo 2

Image 8 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Creative
Année de sortie : 1998

Nous vous avons déjà montré la Voodoo 3 et son regard inquiétant. Un an avant sortait la Voodoo 2 et la différence de packaging est… notable. Là où la Voodoo 3 optait pour une certaine sobriété, cette Voodoo 2 essaie de nous communiquer un maximum d’information sur le minimum d’espace.

On appréciera certes la présence d’un sorcier vaudou à l’arrière-plan, les modèles 3D un peu crades ou encore les jaquettes des jeux offerts avec cette carte, mais une fois encore, c’est cet immense 3D qui attire immédiatement l’œil. Vous remarquerez la petite texture appliquée cette fois.

GeForce FX 5700 LE

Image 9 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Chaintech
Année de sortie : 2003

Si cette carte graphique n’est au final pas si vieille (moins de vingt ans, une broutille), son packaging n’est pas sans rappeler les grandes heures des boites des années 90. À commencer par la trop grande place laissée au nom du fabricant.

Mais le plus intéressant reste sans aucun doute l’illustration choisie par Chaintech pour illustrer sa GeForce FX 5700 LE. On y retrouve en effet une copie éhontée d’un chevalier du zodiaque (le Sagittaire pour les néophytes de ce manga). Un manque d’imagination flagrant qu’il nous faut absolument souligner.

Radeon X800 Pro

Image 10 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : ATI
Année de sortie : 2004

L’emballage de cette Radeon X800 Pro synthétise à lui seul l’intégralité des emballages de cartes graphiques jamais créés.

À chaque nouveau modèle de carte, la communication se fait généralement sur la puissance de ces dernières. Et quoi de mieux pour illustrer cette puissance qu’un magnifique minotaure, tout crocs dehors et visiblement prêt à en découdre avec le premier venu. Le problème ? Il ne fait pas vraiment peur…

Geforce FX 5600

Image 11 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : MSI
Année de sortie : 2003

Avec sa GeForce FX 5600, MSI a misé sur la simplicité et l’efficacité. Outre les habituelles spécificités techniques réparties sur le pourtour de la boîte (mention spéciale à la texture appliquée au nom de la CG), le constructeur a misé sur un personnage en gros plan.

Armure cybernetico-fantastique, regard de braise, tous les éléments habituels de la représentation du guerrier viril sont là.

Matrox Mystique

Image 12 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Matrox
Année de sortie : 1996

Pour une carte sortie au milieu des années 90, cette Matrox Mystique a un packaging étonnamment sobre.

L’illustration, bien qu’un poil datée, reste assez subtile et l’on appréciera la hiérarchisation des informations présentes. La carte est bien mise en valeur, et le slogan simple et clair fait admirablement le travail. Bien joué Matrox, bien joué.

Radeon HD 6970

Image 13 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Sapphire
Année de sortie : 2011

Jusqu’alors, nous vous avons présenté des monstres, des guerriers et toute une ribambelle de personnages virils respirant la puissance par tous les pores de leurs armures. Cela ne représente pourtant qu’une partie des personnages qu’il est possible de trouver sur les boîtes de cartes graphiques.

Ce n’est un secret pour personne, le sexe fait vendre et visiblement, de nombreux constructeurs pensent que mettre une guerrière équipée de son fidèle bikini de plate +3 est idéal pour attirer le chaland. Une technique comme une autre qui ne tire cependant pas l’image de l’informatique vers le haut…

Rage Fury Maxx

Image 14 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : ATI
Année de sortie : 2000

La partie la moins intéressante de cet emballage est sans aucun doute son illustration, très classique. Le pilote de chasse reste une figure qui illustre bien la puissance intrinsèque à cette carte.

Ce qui est formidable en revanche, c’est le nom même de cette carte graphique. La Rage Fury Maxx. Imaginez-vous en 2000, lâcher au détour d’une conversation que votre PC flambant neuf est équipé d’une Rage Fury Maxx. La classe, non ?

GeForce 9800 GTX

Image 15 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Point of View
Année de sortie : 2008

Voici une carte graphique relativement récente qui a fait les beaux jours des configurations PC de la décennie passée. Sortie en 2008, la 9800 GTX est restée assez longtemps une carte haut de gamme, et possédait des caractéristiques techniques assez impressionnantes.

Alors comment expliquer cet étrange petit gobelin au visage rubicond, un personnage faiblard, pour montrer la puissance du produit ?

Bloody Monster GeForce 4

Image 16 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Apollo Graphics
Année de sortie : 2002

Ce qui est bien avec Apollo Graphics et ses productions, c’est qu’il ne semble pas y avoir de règles. Ici, pas de créations originales, les illustrations semblent toutes avoir été glanées au gré de recherches sur Google Images.

Dans le cas présent, le personnage ressemble à s’y méprendre à certaines illustrations de Warhammer. Mais là n’est pas le pire, puisque les cartes graphiques successives portent toutes des noms aussi féroces que cette Bloody Monster. On pourra, par exemple, découvrir la Devil Monster, ou encore la Blade Monster.

GeForce 6600

Image 17 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : PNY
Année de sortie : 2004

Cette illustration est formidable à bien des égards. Si l’on met de côté l’aspect un peu daté du rendu des éléments, difficile de ne pas se sentir intrigué par ce cyborg à moitié immergé dans l’eau.

Quelle est son histoire ? Pourquoi est-il à moitié démoli, et pourquoi traîne-t-il dans cette mer d’huile, au risque de se court-circuiter ? Quels mystères et quels secrets emporte-t-il avec lui dans sa tombe aquatique ? Et que dire de ce regard, interrogateur et malicieux. Autant de questions qui resteront à jamais sans réponse, mais qui continueront d’alimenter l’imagination de tous ceux qui contemplent cette illustration.

GeForce N275 GTX

Image 18 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : MSI
Année de sortie : 2009

L’argument phare de cette GeForce N275 GTX de MSI, c’est son Twin Frozr, un système de refroidissement à la pointe de la technologie (en 2009). Et quoi de mieux pour illustrer tout cela qu’un bon vieux monstre bardé de sangles, de chaînes et autres pics en tout genre ?! Vous noterez aussi le regard de braise et les traces de sang sur ses phalanges, juste histoire de souligner son côté extrêmement maléfique.

Difficile toutefois de voir le lien avec la carte graphique. Un monstre de glace ou quelque chose approchant, pour souligner la présence du Twin Frozr aurait été logique.

GeForce 4 Ti 4600

Image 19 : Les boîtes de cartes graphiques, c'était mieux avant

Constructeur : Soltek
Année de sortie : 2002

Seconde occurrence de la GeForce 4 dans notre petit musée des horreurs, il faut croire que la carte de Nvidia a considérablement débridé l’imagination des designers de packaging.

Absolument tous les ingrédients y figurent. Des portes de métal chromé qui s’ouvrent sur une femme cyborg. Le regard dur et déterminé. De pulpeuses lèvres maquillées. Une toison qui évoque les serpents de la Méduse. Une armure brillante. une épée futuriste d’où s’échappent une nuée de 0 et de 1. Et une texture en relief qui déforme aléatoirement le rendu. Le constructeur ne pouvait que tirer sa révérence sur un tel chef d’oeuvre.