Accueil » Dossier » Les radiateurs CPU fanless

Les radiateurs CPU fanless

2 : Introduction (suite) 3 : Thermaltake Fanless 103 4 : Thermaltake Sonic Tower 5 : Scythe NCU-2005 6 : Scythe Ninja 7 : Le test 8 : Récapitulatif, performances 9 : Performances (suite) 10 : Bilan, conclusion

Introduction

Le petit monde des ventirads CPU continue son évolution, et n’en finit plus de surprendre. Si l’évolution vers des modèles de plus en plus gros et de mieux en mieux ventilés était prévisible (peut-être pas avec le niveau de performances très élevé que ces ventirads somme toute usuels ont réussi à atteindre), l’émergence des radiateurs dénués de ventilateur (en anglais : fanless) était moins attendue. Comment aurait-on pu croire au succès de tels modèles il y a seulement quelques années, alors que beaucoup s’extasiaient presque sans retenue face aux performances du GlobalWin FOP-38 ? C’était sans compter sur l’émergence des processeurs nécessitant des ventirads bruyant d’origine, devenus obligatoires même sans envisager d’overclocker. Or si un certain nombre d’overlockers sont par nature enclin à sacrifier une part de silence au gain en performances obtenu grâce à l’overclocking, ce n’est certainement pas le cas de ceux passant de nombreuses heures par jour à proximité de leur PC.

Après une première vague de produits tous estampillés « Super Silent » ou « Ultra Low Noise », nous sommes aujourd’hui entrés dans une deuxième phase, bien plus radicale encore : celle du fanless. Le composant le plus emblématique de cette période est évidemment l’alimentation. Tous les constructeurs disposent désormais d’au moins un modèle passif à leur catalogue, et les pionniers en sont déjà à leur deuxième génération. Et quand on voit le succès de ces produits malgré les prix délirants auxquels ils sont affichés, on comprend jusqu’à quel point certains utilisateurs sont prêt à aller pour retrouver un peu de calme dans leurs PC.

On peut s’étonner que dans ce cadre, les constructeurs de dissipateurs processeur ne se réveillent que timidement et commencent tout juste à proposer un voir deux modèles passifs à leur catalogue. En réalité, le plus surprenant est plutôt que ces quelques constructeurs aient l’audace de proposer des modèles fanless, vu la dissipation des processeurs actuels qui dépasse les 100 W pour certains, alors qu’habituellement les solutions passives ne sont envisageables au-delà de la vingtaine de watts. Cet article sera donc l’occasion de vérifier cette prouesse, mais également de présenter et de comparer les performances de tous les modèles passifs actuellement disponibles, en utilisation active ou passive.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Introduction (suite)
  3. Thermaltake Fanless 103
  4. Thermaltake Sonic Tower
  5. Scythe NCU-2005
  6. Scythe Ninja
  7. Le test
  8. Récapitulatif, performances
  9. Performances (suite)
  10. Bilan, conclusion