Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

Comparatif : quel navigateur Internet est le plus rapide ?
Par

Notre comparatif de navigateur Internet touche à sa fin. Certains des résultats ne sont pas très surprenants, comme les difficultés d’Internet Explorer à respecter les standards du Web. Mais nous découvrons également quelques petits détails intéressants, comme la gourmandise en mémoire d’Opera et les performances de Safari face à des versions plus récentes de navigateurs concurrents. Nous savions déjà que Firefox commençait à souffrir de quelques lenteurs, mais nous ne pensions pas que c’était à ce point. De son côté, Safari ne devrait pas se vanter d’être le navigateur Web le plus rapide du monde étant donné qu’il est battu par Opera et Chrome. Opera non plus n’est pas « le plus rapide du monde », même s’il est relativement proche du navigateur à qui revient ce titre : Chrome. Le tableau ci-dessous reprend le classement des cinq navigateurs dans les différents tests réalisés.

Chrome prend la première place au test Acid3, Opera et Safari ont été déclarés deuxièmes ex-æquo. Firefox termine troisième, il n’y a pas de quatrième et Internet Explorer est cinquième compte tenu de son score médiocre. Dans le test SilverLight, Internet Explorer et Firefox ont tous les deux été désignés premiers. Opera est comptabilisé comme deuxième. Il n’y a personne en troisième place : Safari ayant quasiment obtenu la moitié du score d’Opera, nous l’avons placé quatrième. Chrome termine cinquième. Nous avons enfin validé la première place d’Opera dans le test Mozilla Dromaeo JavaScript, malgré les erreurs que le navigateur a rencontré lors des différents essais.


Chrome
Opera
Safari
Firefox
Internet Explorer
Nombre de fois 1er
7
7
5
4
2
Nombre de fois 2ème
9
5
4
5
3
Nombre de fois 3ème
2
6
12
4
3
Nombre de fois 4ème
4
3
2
10
3
Nombre de fois 5ème
3
4
2
2
14

Comme vous pouvez le constater, Chrome ressort vainqueur de ce comparatif (7 fois premier et 9 fois deuxième dans les benchs), bien qu’Opera ne se soit pas laissé facilement faire. Safari s’en sort de son côté relativement bien étant donné qu’il n’a pas connu de nouvelle version depuis quelques temps déjà. C’est en revanche une autre histoire pour Firefox. Même si la version 3.6, récente, apporte quelques améliorations par rapport à la version 3.5.x, cela ne suffit pas à rattraper les navigateurs concurrents. Enfin, avec quatorze dernières places (soit plus de la moitié des tests), Internet Explorer est décevant, pour rester poli.

Maintenant, et avant que quelqu’un ne crie au loup en estimant que les tests JavaScript sont surreprésentés, nous avons également classé les résultats par catégorie. Les trois tests mesurant les temps de démarrage sont comptabilisés comme un seul et même test, de même que les trois tests d’utilisation mémoire, les cinq tests de chargement de page et l’indice de référence NonTroppo. Le tableau ci-dessous montre les gagnants par catégorie.

Catégorie / Test
Vainqueur
Temps de démarrage
Opera
Utilisation mémoire
Firefox
Temps de chargement des pages
Firefox
HTML
Safari
CSS
Safari
Tableaux
Safari
JavaScript
Chrome
PeaceKeeper
Opera
Acid3
Chrome
DOM
Chrome
Flash
Opera
Java
Opera
SilverLight
Firefox / Internet Explorer

Ce tableau affiche uniquement les gagnants de chaque catégorie. S’il semble à première vue qu’Opera domine Chrome, cela ne reflète pas le nombre de fois où ce dernier a surpassé Opera. Ce tableau ne montre pas non plus la troisième place régulière de Safari, ni la quatrième place de Firefox.

De quelque manière que ce soit, l’analyse de ces données place Chrome en première place. C’est pourquoi nous déclarons le navigateur de Google grand vainqueur de ce comparatif, mais que nous lui attribuons également un Best of Tom's Hardware Award – le premier à être décerné à un logiciel. Si vous n’avez pas encore pris le temps de tester Chrome, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

NB : Ces tests nous montrent assez bien quel est le navigateur le plus rapide. En revanche, ce qu’ils ne montrent pas, c’est la facilité d’utilisation de ces navigateurs Web. Le nombre impressionnant d’options et de modules disponibles pour Firefox ou les demandes régulières, répétitives et ennuyeuses d’internet Explorer sont deux exemples de choses qui ne peuvent pas être mesurées. La sécurité est également importante. Nous nous sommes toutefois concentrés sur la vitesse et les performances, et c’est dans ces domaines que Google Chrome remporte la médaille d’or… pour l’instant.