Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?

Google présente son Pixel 8 Pro comme un fabuleux outil qui met entre nos mains ses principales avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous avons testé quelques jours ce smartphone pour savoir ce qu’il vaut vraiment.

Sommaire

Les Pixel 8 et Pixel 8 Pro ont été présentés il y a peu. Selon le géant de Mountain View, le 8 Pro est un fabuleux outil qui met entre nos mains ses principales avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Conçue par Google, cette puce promet un véritable bond en avant en matière d’intelligence artificielle, avec de nouveaux algorithmes pour non seulement améliorer les photos et les vidéos, mais aussi pour faciliter le quotidien des utilisateurs avec de nouvelles applications pratiques.

Google a rapidement mis à jour le Pixel 8 Pro en intégrant Gemini Nano, la nouvelle intelligence artificielle “multimodale” de la firme, offrant la fonctionnalité Smart Reply annoncée lors de la présentation du smartphone.

Image 4 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Toute l’intelligence de Google dans un simple téléphone ? Nous avons testé le joyau de la gamme, le Pixel 8 Pro, qui se distingue par son triple module photo, mais aussi par son prix qui a grimpé en flèche.

Ce Pixel est-il un smartphone performant à tous les niveaux, qu’il s’agisse de sa qualité d’affichage ou de son endurance ? A-t-il ce petit quelque chose de plus que nous promet la firme de Mountain View ou est-il survendu ? Voici ce que nous avons pensé du Pixel 8 Pro après lui avoir fait subir notre batterie de tests.

À lire aussi : Pixel 8 Pro vs Pixel 7 Pro : quel smartphone Google acheter ?

💶 Combien coûte le Google Pixel 8 Pro et où le trouver ?

Avec sa nouvelle gamme Pixel 8, Google a fait flamber les prix, qui sont jusqu’à 200 euros plus élevés que l’an passé. Alors que le pouvoir d’achat est en berne, il fallait oser. Une offre de précommande a certes été mise en place chez certains distributeurs, mais elle ne fait malheureusement pas baisser la note, sauf pour ceux qui comptaient aussi la montre.

Image 5 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Le Pixel 8 Pro est décliné en trois capacités (tandis que son petit frère le Pixel 8, disponible à partir de 799 euros, se contente de deux versions.

  • Pixel 8 Pro 128 Go : 1099 €, soit 200 euros de plus que le Pixel 7 Pro
  • Pixel 8 Pro 256 Go : 1159 €, soit 160 euros de plus que le Pixel 7 Pro
  • Pixel 8 Pro 512 Go : 1299 € (nouvelle capacité)

Pour tout achat du smartphone avant le 17 octobre, la nouvelle montre Pixel Watch 2 (en Wi-Fi et en noir, soit une valeur de 399 euros) est offerte. Cette offre est valable sur le Google Store, mais aussi chez les trois principaux opérateurs et des revendeurs spécialisés comme Darty-Fnac ou Boulanger. La montre est également disponible en Prime sur la plateforme d’Amazon.

Image 6 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Le smartphone est fourni avec un simple câble USB-C/USB-C. Pour profiter de la charge rapide, il faut disposer d’un chargeur 30 W avec un port capable d’accueillir un câble de ce type. Google vend cet accessoire une trentaine d’euros sur son site ou sur Amazon, tandis qu’un large éventail d’accessoires est proposé pour customiser son appareil, toujours à des prix assez élevés.

Comptez 79 euros pour le chargeur sans-fil de 2ème génération et 39,99 euros pour une coque de protection en silicone. Les films de protection pour l’écran et le bloc photo ne sont pas apposés par Google… il faut également passer en caisse (respectivement 22,99 euros et 17,99 euros). Voilà qui incitera les consommateurs à trouver des accessoires non officiels moins coûteux.

Quelles sont les caractéristiques techniques du Pixel 8 Pro ?

Face au Pixel 7 Pro, le Pixel 8 Pro apporte des changements assez subtils en termes de design. Au niveau de la fiche technique, c’est le même constat avec upgrade des principaux composants plus qu’un véritable remaniement. La nouvelle version du processeur de Google, le Tensor G3 est très probablement la grande nouveauté du cru 2023, puisque c’est lui qui confère au smartphone toute son intelligence et ses aptitudes en photo et en vidéo.

Image 7 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware
  • Écran : Oled QHD+ de 6,7 pouces (1344 x 2992 points / 489 ppp), 120 Hz adaptatif
  • Processeur : Tensor G3 avec Titan M2
  • Mémoire : 12 Go / 128 Go, 12 / 256 Go, 12/512 Go  
  • Objectif grand-angle : f/1.68, 50 Mpx, zoom 2x, AF laser, stab optique et électronique, vidéo 4K
  • Objectif ultra grand-angle : f/1.95, 48 Mpx, FOV 125,5 degrés, AF, macro < 2 cm
  • Téléobjectif : f/2.8, 48 Mpx, zoom optique x5, équ. zoom optique x10, zoom Haute Résolution : x30
  • Caméra frontale : f/2,2, 10,5 Mpx, FOV  95 degrés, AF, Vidéo 4K
  • Batterie : 5000 mAh,
  • Charge : filaire 30 W, sans-fil (Qi) et partage de batterie
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, reconnaissance faciale
  • Dimensions : 162,6 x 76,5 x 8,8 mm
  • Poids : 213 g
  • Connectivité : Wi-Fi 7, Bluetooth 5.3, 5G, NFC
  • Résistance : IP68, verre Corning Gorilla Glass Victus 2
  • Divers : capteur de température
  • OS : Android 14

Le Pixel 8 Pro est proposé en trois coloris, Noir Volcanique, Bleu Azur et Porcelaine

Google Pixel 8 Pro (128 Go)
Image 8 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • RueDuCommerce
    769.02€
  • Fnac
    783.09€
  • Darty
    783.11€
  • Rakuten
    789.63€
  • Pixmania FR
    939.25€
  • RED by SFR FR
    949€
  • SFR
    949€
  • Boulanger
    949€
  • Cdiscount
    997.95€
  • E.Leclerc
    1099€
  • Amazon
    1118€
Plus d'offres
Pixel 8 Pro (256 Go)
Image 9 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • Rakuten
    800€
  • Fnac
    855.15€
  • Darty
    855.16€
  • Pixmania FR
    878.90€
  • RueDuCommerce
    956.40€
  • Cdiscount
    992.99€
  • Boulanger
    1009€
  • Amazon
    1178€
Plus d'offres
Pixel 8 Pro (512 Go)
Image 10 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • RueDuCommerce
    942.59€
  • Fnac
    959.85€
  • Darty
    959.85€
  • Rakuten
    966.97€
  • Boulanger
    1149€
  • Amazon
    1149€
  • Pixmania FR
    1,476.76€
Plus d'offres

💪 Processeur : la puissance ne fait pas tout

Une chose est sûre, Google ne s’est pas étendu lors de la présentation de son tout nouveau Tensor G3 qui est pourtant l’élément moteur incontournable des nouveaux Pixel. Grâce aux applications de benchmark (qui ne sont pas disponibles sur le Play Store des Pixel 8, mais qui peuvent être installées depuis leurs Apk), la composition du nouveau Soc semble confirmée : le CPU intègre 9 cœurs ARM : 4 cœurs Cortex-A510 basse consommation à 1,7 GHz, 4 autres Cortex-A715 à 2,37 Ghz et le 9e coeur, un cortex-X3 à 2,91 GHz.

Pour le GPU, une puce Mali-G715 est à la manœuvre. De quoi booster la puissance du Tensor G3 par rapport à son prédécesseur, le Tensor G2, qui était très en retrait de la concurrence en termes de performances pures.

Image 11 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?


Cela ne suffit pas à faire du Tensor G3 le processeur le plus puissant du moment. Il reste selon les benchmarks loin derrière un Snapdragon 8 Gen 2. Et avec l’arrivée du 8 Gen 3, l’écart ne pourra que se creuser un peu plus. Quant à la gestion du ray-tracing, elle n’est possible qu’avec les puces mali-G715 les plus performantes, ce qui ne semble pas être le cas ici. L’application de benchmark ray tracing In Vitro a tout bonnement refusé de se lancer sur le 8 Pro.

Image 12 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Pixel 8 pro : résultats Geekbench 6 face à la concurrence


La puissance ne fait pas tout cependant, d’autant plus qu’il serait imprudent de se fier à des benchmarks qui ne sont pas censés fonctionner pour l’instant sur les Pixel 8 ! Accompagné de 12 Go de mémoire vive LPDDR5x, le Tensor G3 suffit amplement en termes de puissance à faire tourner les applications les plus lourdes, jeux inclus, grâce à une belle optimisation de son concepteur. Au quotidien, on apprécie particulièrement la fluidité de navigation et la réactivité de l’interface tactile, une sensation encore renforcée par l’écran rafraîchi jusqu’à 120 Hz.

Il reste que l’appareil tend à chauffer lorsqu’on le malmène un peu trop longtemps en jeu ou même lorsqu’on utilise intensivement sa caméra. Cette montée en température ponctuelle nuira automatiquement à l’autonomie du smartphone. Mais en dehors de ces cas de figure, la chauffe semble assez maîtrisée, avec un processeur qui réduit progressivement la voilure. On a toutefois relevé des pointes à 45/46 degrés.

Image 13 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Les nombreuses fonctions rendues possibles par le Tensor G3


Autres avantages du Pixel 8 Pro, les autres composants qu’il s’agisse de l’IPS (le processeur d’images), du DSP (pour le son) et surtout du TPU (Tensor Processing Unit) sont tous de nouvelle génération. Et c’est de ce point de vue que le smartphone de Google a une carte à jouer face à la concurrence.

Selon le géant du web, en apprentissage automatique, le Pixel 8 offre une capacité de traitement deux fois supérieure à celle du Pixel 6. Cette progression augmente encore les aptitudes en photo, vidéo, son du pixel 8 Pro et permet aux nouvelles applications de Google, boostées à l’IA, d’exprimer leur plein potentiel.

Logiciel : les nouvelles promesses de Google

Le Pixel 8 Pro compte parmi les premiers à profiter d’Android 14. L’OS amène son cortège de nouveautés, notamment dans le domaine de la personnalisation avec une IA qui vous aide à créer vos propres fonds d’écran. On relève aussi la disponibilité de l’encodage AV1 ou encore le clonage d’applications.

Mieux encore, l’annonce de Google qui devrait tétaniser ses compétiteurs : les Pixel 8 profitent de 7 années de mises à jour de l’OS ! Du jamais vu. Dans la foulée, l’entreprise confirme que les pièces détachées seront disponibles, elles aussi, pendant cette longue période. Le smartphone coûte cher, mais il sera possible de le rentabiliser sur plusieurs années avec la joie de bénéficier régulièrement de nouveautés logicielles et des features drops.

Image 14 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
La ponctuation est automatique dans les SMS dictés vocalement.

Le Pixel 8 Pro débarque bien entendu avec son lot de nouveautés toujours un peu bluffantes, même s’il s’agit parfois d’éléments qui existaient déjà plus ou moins. Comme la possibilité de mêler plusieurs langues dans ses SMS, lorsqu’on les dicte vocalement.

Cela fonctionnait déjà sur des expressions habituelles comme “happy birthday” assez international, mais Google passe désormais la vitesse supérieure, ajoutant même la ponctuation. Il est également possible de demander à l’Assistant de lire un article écrit en anglais, par exemple, en français ou, pourquoi pas, en allemand ou en espagnol.

Image 15 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
La retouche magique permet de supprimer des objets très facilement.
Image 16 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
En revanche, déplacer un sujet peut s’avérer plus compliqué. Ici, la queue du chat n’a pas complètement suivi.

Du côté de la photo, les algorithmes puissants du Tensor alliés à des composants de dernière génération permettent de mieux gérer les basses lumières en photo comme en vidéo. Quelques nouvelles fonctions font leur apparition comme “meilleure prise” qui choisit les expressions les plus flatteuses sur les photos de groupe (à condition d’en prendre plusieurs d’affilée), la retouche magique qui gomme les éléments parasites et permet de déplacer les sujets (voir ci-dessus) ou en encore la gomme magique audio qui élimine des vidéos les bruits de fond gênant. Tout ne fonctionne pas encore parfaitement mais nos premiers tests sont tout de même prometteurs.

Image 17 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
La fonction thermomètre en action

Google ajoute aussi à la panoplie du Pixel 8 pro, un thermomètre grâce à un capteur caché derrière le flash de l’appareil photo. Cela fonctionne globalement, nous ne sommes pas allés vérifier s’il y avait quelques degrés d’écart entre la température indiquée et la réalité.

La fonction peut sembler un peu gadget, mais elle est présente car Google compte bien un jour obtenir les autorisations pour que son thermomètre devienne un dispositif médical, autrement plus utile ! Affaire à suivre.

Google Pixel 8 Pro (128 Go)
Image 8 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • RueDuCommerce
    769.02€
  • Fnac
    783.09€
  • Darty
    783.11€
  • Rakuten
    789.63€
  • Pixmania FR
    939.25€
  • RED by SFR FR
    949€
  • SFR
    949€
  • Boulanger
    949€
  • Cdiscount
    997.95€
  • E.Leclerc
    1099€
  • Amazon
    1118€
Plus d'offres
Pixel 8 Pro (256 Go)
Image 9 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • Rakuten
    800€
  • Fnac
    855.15€
  • Darty
    855.16€
  • Pixmania FR
    878.90€
  • RueDuCommerce
    956.40€
  • Cdiscount
    992.99€
  • Boulanger
    1009€
  • Amazon
    1178€
Plus d'offres
Pixel 8 Pro (512 Go)
Image 10 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
  • RueDuCommerce
    942.59€
  • Fnac
    959.85€
  • Darty
    959.85€
  • Rakuten
    966.97€
  • Boulanger
    1149€
  • Amazon
    1149€
  • Pixmania FR
    1,476.76€
Plus d'offres

📸 Photo et vidéo : l’accent est mis sur les basses lumières

Ce que l’on ne voit pas au premier coup d’oeil c’est que le triple module photo du Pixel 8 Pro a sensiblement évolué. Nouveaux capteurs, objectifs bénéficiant d’une plus grande ouverture… Tout est mis en œuvre, avec le concours des algorithmes toujours plus puissants, pour que l’utilisateur obtiennent d’excellents résultats, à main levée, en basses lumières. Le mode Vision nocturne est d’ailleurs maintenant disponible en vidéo

Image 21 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
mode macro
Image 22 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Grand-angle
Image 23 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Grand-angle – Vision de nuit

Les capteurs associés au grand-angle, ultra grand-angle et téléobjectif sont désormais respectivement de 50, 48 et 48 mégapixels, capable d’offrir une sensibilité à la lumière de 21, 105 et 56 % supplémentaires.

Image 24 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Grand-angle
Image 25 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
x2
Image 26 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
x5
Image 27 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
x10

En pratique, les résultats sont assez bluffants, à tel point qu’on a l’impression que les photos sont prises à la tombée du jour et pas en pleine nuit. Tout cela manque parfois un peu de naturel, forcément, mais la plupart des utilisateurs devraient être satisfaits.

Pour les photographes experts, Google propose un mode Pro qui donne la main sur des réglages stratégiques et donne la possibilité de shooter au format Raw. Il faudra pour ceux-là éviter d’acheter la version 128 Go du Pixel 8 Pro, trop juste en stockage.

La concurrence a vite compris que 256 Go en version de démarrage était plus judicieux. Google espère peut-être vendre son Pixel 8 Pro aux entreprises en proposant son modèle 128 Go étriqué, mais moins cher.

Image 28 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Ultra grand-angle
Image 29 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Ultra grand-angle – mode vision de nuit

Un mode macro performant (on peut s’approcher du sujet jusqu’à 2 cm) fait son apparition, très efficace. le zoom optique reste en x5 optique, mais avec un gain dans les détails, y compris en basses lumières. Le zoom hybride x10 s’en trouve aussi bonifié.

Précisons qu’en mode vision de nuit, il faut quelques secondes pour prendre une photo. Mieux vaut éviter les sujets trop remuants et stabiliser le smartphone, sans trop trembler. Sachez que l’appareil est déjà plutôt bon en basses lumières même sans ce mode, y compris avec l’ultra grand-angle qui s’est considérablement amélioré (quelques artefacts sont parfois à déplorer, tout comme des halo lumineux un peu brouillons autour des éclairage.

Image 30 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
le zoom optique x5 est très efficace même sans activer la vision de nuit.
Image 31 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Grand -angle
Image 32 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Mode Vision de nuit

Le téléobjectif, comme la caméra frontale permettent de réaliser des portraits avec un effet bokeh plaisant grâce à un détourage efficace et un flou d’arrière plan assez naturel. Il est d’ailleurs possible d’ajouter ce type d’effet à une photo, après la prise de vue.

Image 33 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Téléobjectif – portrait
Image 34 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Téléobjectif – portrait
Image 35 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Caméra frontale : mode portrait

Un design qui se bonifie dans le temps

Un smartphone haut de gamme a peu de chances de convaincre si son design n’est pas la hauteur de son équipement. Concernant le Pixel 8 Pro, s’il évolue peu à première vue, Google lui offre tout de même des éléments plus raffinés comme des coins plus en rondeur ou encore un boîtier en verre mat qui évite toutes traces de doigts disgracieuses. la robustesse est aussi de la partie avec une résistance à l’eau maximum (certification IP68) et l’emploi d’un verre Gorilla Glass Victus 2, le plus résistant à l’heure actuelle aux chutes et aux rayures.

Image 36 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

En main, le smartphone reste assez épais et lourd (8,8 mm d’épaisseur pour 213 g.) et ce d’autant plus que le bloc photo dépasse du dos d’environ 5 mm. Mais la sensation reste plaisante grâce à des tranches en aluminium poli, douces sous les doigts et légèrement bombées.

Image 37 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Au-delà de ces différences on distingue très vite le Pixel 8 Pro de son prédécesseur grâce aux trois objectifs principaux qui sont désormais réunis dans un même cerclage alors que sur le Pixel 7 Pro, le téléobjectif était séparé des deux autres. Enfin, l’écran plat aux fines bordures, avec son discret poinçon qui accueille la caméra frontale, ravit l’œil et ce d’autant plus que Google, comme on va le voir, a soigné l’affichage.

📱 Une qualité d’affichage irréprochable

L’écran Oled de 6,7 pouces affiche une définition QHD+ par défaut pour une très haute résolution de 489 points par pouce. La qualité d’affichage de ce nouvel écran baptisé Super Actua est digne des meilleurs smartphones, avec dans le mode d’affichage par défaut (couleurs adaptatives), une température des couleurs parfaite, en moyenne de 6500 K et un Delta E très satisfaisant de 2,3.

Image 38 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Ceux qui le souhaitent pourront basculer vers le mode couleurs naturelles qui fait passer le Delta E juste sous la barre de 1 pour une fidélité des couleurs qui confine à la perfection, avec une température des couleurs supérieures en moyenne à 6400 K. seul bémol, nos mesures on été faites en sRGB, le Pixel 8 Pro ne couvrant pas la gamme de couleurs DCI-P3. Etrange, c’était le cas sur le Pixel 7 Pro.

Image 39 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Mais le meilleur reste à venir avec une luminosité d’exception promise par cet écran Super Actua et vérifiée par notre sonde Color Checker Display Plus de Calibrite. En effet, nous avons mesuré pour la dalle du Pixel 8 Pro une luminosité maximale de base de 980 cd/m², un niveau rarement atteint sur un téléphone.

En mode automatique, lorsque le smartphone est exposé à une lampe qui diffuse une source lumineuse intense, l’écran dépasse les 1500 cd/m². Enfin, nous avons relevé un pic HDR à 1915 cd/m². Notre sonde étant limitée à 2000 nits (ce qui était amplement suffisant jusqu’à maintenant), il est donc fort possible que le Pixel 8 Pro atteigne en pic la luminosité maximale indiquée par Google, soit 2400 cd/m². Voila qui va largement faciliter l’usage de son smartphone en extérieur.

🔋 Une autonomie et une charge sans grande surprise

Les Pixel n’ont jamais été réputé pour leur endurance ni par leur charge rapide. Cette année, l’appareil est équipé d’une batterie de 5050 mAh tandis que la charge rapide passe à 30 W ce qui est à peine mieux que l’an passé. Pourtant, les performances de l’appareil nous semble tout à fait acceptables, surtout qu’il a considérablement gagné en puissance, preuve que le Tensor G3 semble avoir progressé en efficacité énergétique. On évitera toutefois de jouer et filmer des heures durant, mais c’est plus ou moins le lot de tous les smartphones haut de gamme.

Image 40 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
Google Pixel 8 Pro – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Hardware

Nous avons testé le Pixel 8 pro dans trois réglages. Par défaut, définition QHD+ et 120 Hz, ile ne tient avec l’appli de test PCMark (écran réglé à 200 cd/m²) que 10h14. En basculant en FHD+, vous gagnez une heure (11h16) tout en conservant une résolution d’écran suffisante de 366 ppp? c’est ce qu’on vous conseille. Enfin, en FHD+ et 60 Hz, vous profitez d’une autonomie de 13h47. Un bon choix si vous êtes en déplacement et avez peur d’être en panne de batterie.

En lecture vidéo streaming Wi-Fi, paramètres par défaut activés, le Pixel 8 pro ne se défend pas trop mal avec 14 heures d’autonomie mesurées.

La charge rapide n’arrive pas à la cheville de certains concurrents chinois avec seulement 30 W, mais précisons qu’avec le chargeur compatible de Google, nous avons récupéré près de 55% en 30 minutes et 80% en 45 mn. Acceptable.

⚖️ Notre verdict

Image 41 : Test Pixel 8 Pro : faut-il craquer pour le smartphone photo de Google boosté à l’IA ?
9/10

Google Pixel 8 Pro

Plus que jamais doué en photo de nuit

  • Pixel 8 Pro (5G) 128 Go, Noir,…
    738.90€
  • 738.90€
    Voir l’offre
  • 740€
    Voir l’offre
  • 767.69€
    Voir l’offre
  • 777.67€
    Voir l’offre
  • 781.74€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 967.12€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
  • 1,099.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • L'écran extrêmement lumineux
  • La photo et la vidéo de nuit
  • L'utilisation extrêmement fluide
  • Les apports logiciels liés à l'IA
  • La progression du processeur
  • Le design qui gagne en raffinement
  • Les mises à jour promises sur 7 ans (OS, sécurité, etc.)
On n’aime pas
  • Le Tensor G3 moins puissant que les Soc concurrents
  • Le prix qui a augmenté considérablement
  • La charge moyennement rapide
  • le boîtier reste un peu trop lourd
  • L'absence d'accessoires dans la boîte
Verdict :

Google fait mouche avec son nouveau Pixel 8 Pro, même si au premier coup d’œil, on n’a pas forcément l’impression que l’appareil a changé. Le nouveau processeur Tensor G3 qui se cache dans les entrailles de l’appareil n’y est pas étranger. Il n’atteint certes pas le niveau de ses compétiteurs en puissance pure, mais il est vraiment plus performant et apporte au téléphone toujours plus d’intelligence artificielle. Avec à la clé, des nouveautés logicielles et une qualité photo vidéo en basses lumières impressionnante. Ajouté à cela, un écran incroyablement lumineux et la promesse de 7 ans de mises à jour et de nouveautés, on en oublierait presque le prix en (forte) augmentation et les petites mesquineries de Google qui ne fournit pas de film d’écran et propose une version de démarrage de seulement 128 Go.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !