Enquête exclusive sur le DLSS de NVIDIA : upscaling ou pas ?

2 : Premiers indices visuels 3 : Tests de performances 4 : Analyse des étapes de rendu 5 : Star Wars Reflections, un cas spécial 6 : Conclusion : upscaling IA à 150 %

Intro : le DLSS, une techno à élucider

La nouvelle technologie NVIDIA DLSS (Deep Learning Super Sampling) apparaît comme l’une des plus prometteuses de la génération RTX, comme nous l’expliquions à l’issue de notre test des GeForce RTX 2080 et 2080 Ti. Mais c’est aussi la plus mystérieuse. Nous nous sommes penchés sur le sujet pour en savoir plus : en quoi consiste vraiment le DLSS ? Après des dizaines d’heures de tests et d’analyse d’images, nous pensons enfin avoir la réponse.

Le DLSS selon NVIDIA

Comme à son habitude, et c’est normal, NVIDIA reste très sommaire dans l’explication de ses technologies propriétaires. A première vue, dans notre premier dossier d’analyse de l’architecture Turing, NVIDIA présentait le DLSS comme une technique permettant de surpasser l’antialiasing en haute définition QHD et 4K, avec un meilleur résultat visuel et des performances en hausse de presque 50 % par rapport au TAA. C’est ce gain de performance qui nous a surtout interrogés, nous expliquerons en détail pourquoi. Notre premier test du DLSS avec les RTX 2080 et 2080 Ti tendait donc à comparer sa qualité d’antialiasing face au TAA. Mais nous allons plus loin dans ce dossier.

Par la suite, NVIDIA a plutôt présenté le DLSS comme une technique d’amélioration d’image permettant à la carte graphique de s’épargner le rendu de certains « samples » pour deviner les parties manquantes de l’image. Cette explication laissait donc imaginer que la carte graphique faisait un shading partiel lors du rendu, pour que l’IA du DLSS reproduise ensuite les pixels manquants. Une explication déjà plus intéressante, brièvement évoquée par le PDG de NVIDIA lors de la dernière GTC 2018 en Europe, mais pas encore assez claire.

Plongée au cœur du DLSS

Il est aussi possible que le DLSS soit une simple technique d’upscaling de l’image, un agrandissement perfectionné à grand coup d’IA. Surtout que ce domaine de traitement d’image est particulièrement avancé pour l’intelligence artificielle. Ce fut même l’un de ses premiers secteurs d’expérimentation (reconnaissance d’image, upscaling, etc.). Le DLSS pourrait aussi être un savant mélange de plusieurs techniques d’upscaling, d’antialiasing et de création de pixels manquants… Il nous fallait en savoir plus !

Nous avons considéré la technologie DLSS comme la plus prometteuse des GeForce RTX dans notre premier test des 2080 et 2080 Ti. Néanmoins, nous nous interrogeons sur la réalité de cette technologie, très peu expliquée par NVIDIA. En quoi consiste vraiment le DLSS ? Antialiasing, ou reconstruction d’image, upscaling, ou tout à la fois ? Nous avons souhaité en savoir plus pour mieux cerner ces nouvelles GeForce.

Sommaire :

  1. Intro : le DLSS, une techno à élucider
  2. Premiers indices visuels
  3. Tests de performances
  4. Analyse des étapes de rendu
  5. Star Wars Reflections, un cas spécial
  6. Conclusion : upscaling IA à 150 %