Accueil » Actualité » Arm stoppe son commerce avec Huawei, le coup de grâce ?

Arm stoppe son commerce avec Huawei, le coup de grâce ?

La tension monte…

Image 1 : Arm stoppe son commerce avec Huawei, le coup de grâce ?

Alors que de nombreux fournisseurs américains ont exclu le géant chinois Huawei de leur liste de clients, c’est Arm qui suit le mouvement. Une entreprise pourtant anglaise, mais détenue par le japonais SoftBank, dont le pays est plutôt favorable aux Etats-Unis, et surtout hostile à la Chine. Huawei, et sa filiale processeur HiSilicon, se trouvent virtuellement privés de licence ARM. C’est le coup le plus dur porté à Huawei, qui va avoir de réelles difficultés à contourner l’attaque.

Tout savoir sur l’affaire Huawei :
– Liste des fabricants excluant ou non Huawei : AMD et NVIDIA restent silencieux
– Affaire Huawei-Google : tout ce qu’il faut savoir pour votre smartphone
– Un sursis de 90 jours pour Huawei
– Huawei tiendra jusque fin 2019 sur ses stocks, incertitudes pour la suite

Coupure totale et brutale

Le journal EETimes a eu confirmation de la brutalité de l’arrêt des relations. Arm explique avoir pour instruction de stopper tous les contrats en cours, mais aussi le support et les engagements en cours, à la fois pour le matériel et le logiciel. Le mémo interne explique aux employés de « poliment décliner et stopper » toute discussion.

Pire encore, Huawei avait acheté un grand terrain à Cambridge en Angleterre, pour monter un laboratoire de développement de 400 employés, à 15 minutes du siège de Arm ! Cette acquisition de 223 hectares de terrain pour 47 millions de dollars est désormais sans fonction, le laboratoire devant ouvrir en 2021.

Quelle solution ?

Pour l’instant, c’est clairement un coup fatal pour Huawei, qui se trouve dans l’impossibilité de fabriquer de nouveaux processeurs. La question reste en suspend pour les processeurs déjà développés par HiSilicon ou déjà achetés auprès des partenaires comme Qualcomm ou Mediatek, aussi sous licence d’architecture Arm. Mais le retrait de la licence Arm pourrait bien avoir un effet guillotine…

Dans son communiqué, Arm semble toutefois peu à l’aise face à cette situation, et pour cause, Huawei-HiSilicon est un énorme client ! La firme anglaise explique avoir l’obligation de se plier aux restrictions américaines (certainement sous la pression de la maison mère SoftBank), et espérer que la situation s’arrange au plus vite.