Accueil » Actualité » Comment va se gérer la limite des 2 Tio ? (1)

Comment va se gérer la limite des 2 Tio ? (1)

Mac OS X et Linux

Sous Linux, c’est assez simple : la majorité des distributions récentes prennent en charge le schéma de partitions GPT et peuvent démarrer à partir de ce type de disques (que ce soit avec un BIOS ou un EFI). Sous Mac OS X, tout du moins en architecture Intel, le disque de démarrage doit être formaté en GPT et le système prend évidemment en charge les grosses partitions.

Avec l’annonce de Seagate d’un disque de 3 To et les propos — alarmistes — du fabricant, on peut se poser une question : que se passera-t-il au-dessus de 2 To ? La réponse est, dans beaucoup de cas, rien, tout fonctionnera, tout du moins pour du stockage. La gestion du démarrage sur un disque dur de plus de 2 To est — quant à elle — plus problématique.

Les limites du MBR

Pour commencer, parlons du MBR. Le Master Boot Record est une zone du disque dur qui contient la table des partitions, la carte des partitions sur le disque dur. On retrouve dedans une valeur, stockée sur 32 bits, qui est le nombre de secteurs (512 octets) d’une partition, ce qui limite dans la pratique à 2 Tio (2 200 Go) la capacité d’une partition. Le MBR permet ensuite de créer quatre partitions, ce qui porte la capacité maximale d’un disque dur formaté avec un MBR à 8 To, tout du moins si on s’habitue au partitionnement, comme au bon vieux temps de Windows 95 et la limitation à 2 Go de la FAT16. Le MBR est donc évidemment un problème et un nouveau schéma de partitionnement a été pensé pour prendre sa suite, GPT.

Les limites de GPT

GPT, pour Globally Unique Identifier Partition Table, est un schéma de partitionnement récent (il est utilisé réellement depuis les années 2000) qui supprime les limites du MBR. Petit problème, le support logiciel est encore faible et GPT est fondamentalement lié à l’EFI, le remplaçant annoncé du BIOS. Concrètement, chez Microsoft, Windows Vista ou Windows Server 2003 sont nécessaires pour lire un disque dur formaté en GPT (Windows XP est incompatible dans ses versions x86) et les versions 32 bits sont limitées dans la pratique à des partitions de 2 Tio, les pilotes de disques durs dans leurs versions 32 bits pouvant poser des problèmes une fois cette limite dépassée. Plus gênant, il est impossible de démarrer le système sur un disque dur formaté en GPT à partir d’un système 32 bits, seules les versions 64 bits peuvent démarrer sur ce schéma de partitionnement et uniquement à partir d’une machine en EFI, les PC classiques — équipés d’un BIOS — ne sont pas pris en charge.

Un petit résumé pour être clair :

  • Windows XP 32 bits : MBR obligatoire, 2 Tio maximum par partition
  • Windows XP 64 bits : GPT ou MBR, pas de possibilité de démarrer en GPT, pas de limite de partition, pas de possibilité d’utiliser du GPT sur un disque dur externe
  • Windows Vista/7 32 bits : GPT ou MBR, pas de possibilité de démarrer en GPT, 2 Tio maximum par partition
  • Windows Vista/7 64 bits : GPT ou MBR, possibilité de démarrer en GPT avec EFI, pas de limite de partition

Rappelons que les machines dotées d’un EFI sont rares, alors que les systèmes d’exploitation 64 bits, eux, sont de plus en plus courants. Notons aussi qu’il faut bien faire la différence entre To et Tio, les disques durs actuels font 2 To et n’arrivent donc pas à la limite problématique de 2 Tio (environ 2,2 To).

MAJ : Cette première actualité ne traite que du schéma de partitionnement et les problèmes liés à ce dernier au-delà de 2 Tio. Nous détaillons les problèmes de systèmes de fichiers dans une autre actualité.