Accueil » Actualité » [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

[EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Image 1 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !Il y a quelques semaines, Apple a donné un aperçu de son prochain Mac Pro. Si son design et son châssis circulaire n’ont laissé personne indifférent, cette station de travail affiche également des caractéristiques techniques alléchantes, dont un nouveau processeur Xeon E5 doté de 12 cœurs (le même qui a récemment fait son apparition dans les résultats de GeekBench) proposé en option. Nous avons eu la chance de pouvoir examiner de près un exemplaire de développement (« Engineering Sample ») de ce Xeon E5-2697 V2, et de pouvoir réaliser nos propres tests sur une plateforme Windows.

Ivy Bridge-EP : jusqu’à 12 cores

Près de deux ans et demi après avoir lancé son architecture Sandy Bridge-E, Intel s’apprête à mettre sur le marché ses premiers processeurs Ivy Bridge-E, probablement au cours du mois de septembre lors de l’IDF. Mais comme vous avez pu le lire dans notre dossier consacré au Core i7-4960X, celui-ci est à peine plus rapide qu’un Sandy Bridge-E : Intel a choisit de préserver le statu quo en matière de nombre de cores (six au maximum) et de taille du cache L3, limitant au passage l’attrait des Ivy Bridge-E aux power-users et aux acheteurs d’ordinateurs neufs.

Les Sandy Bridge-EP possèdent de leur côté jusqu’à huit cores, mais l’absence de concurrence permet à Intel de réserver cette architecture à ses Xeon E5 et de ne pas proposer de Core i7 équivalent. L’architecture Ivy Bridge-EP à 12 cores devrait adopter la même logique et n’être disponible que sous la forme de Xeon E5 adaptés aux serveurs et aux stations de travail.

Le Xeon E5-2697 V2 que nous avons eu entre les mains possède donc 12 cores cadencés à 2,7 GHz, 3 Mo de cache L2 au total et 30 Mo de cache L3 partagé. Le Turbo Boost peut pousser la fréquence à 3,5 GHz lorsqu’un seul core est utilisé, et à 3,4 GHz si deux cores son utilisés. Avec trois cores actif, la fréquence maximale n’est plus que de 3,3 GHz, et elle tombe même à 3,2 GHz avec quatre cores  et à 3,1 GHz avec cinq cores utilisés. Au delà, le Turbo Boost limite l’augmentation de fréquence à 3 GHz pour respecter le TDP de 130 watts.

Un seul socket mais 12 cores pour le Mac Pro

Plutôt que d’utiliser une plateforme bi-socket pour son futur Mac Pro, Apple a choisi de concevoir une plateforme compacte à un seul socket, dont l’option la plus haut de gamme se trouve être un Ivy Bridge-EP à 12 cores. Avec un tel Xeon E5-2697 V2, le Mac Pro affiche donc des caractéristiques impressionnantes, surtout en tenant compte de ses dimensions.

Image 2 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !Il y a quelques semaines, un tel système a fait son apparition dans la base de données du benchmark Geekbench. Avec un score de 23901, le nouveau Mac Pro et son processeur à 12 cores se montre toutefois seulement 9% plus rapide que la précédente génération de Mac Pro basée sur une plateforme regroupant deux Westmere-EP à 6 cores. Il faut tout de même prendre en compte que la version 32-bits de Geekbench n’utilise que du code x87. La version 64-bits apporte le support du SSE, qui améliore par exemple de 14% les performances dans ce bench d’un système à base de Xeon X5675.

Nos propres tests réalisés sous Windows  x64 montrent que le Xeon E5-2687 V2 atteint plus de 30 000 points, ce qui parait à première vue un peu plus logique. Pour savoir ce que ce processeur Ivy Bridge-EP a réellement dans le ventre, nous avons donc décidé de l’opposer – entre autres – à un Core i7-4960X (Ivy Bridge-E), un Xeon E5-2687W (Sandy Bridge-EP) et un Core i7-3970X (Sandy Bridge-E).

Les benchs synthétiques : 3D Mark, SiSoft Sandra 2013

Image 3 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Il va sans dire qu’un processeur avec 12 cores n’est pas vraiment adapté au jeu vidéo. Dans les tests « Graphics » de 3DMark, le Xeon E5-2697 V2 est dépassé par les processeurs quad-core Sandy Bridge, Ivy Bridge et Haswell. En revanche, dans les tests « Physics », ce processeur Ivy Bridge-EP prend la tête du classement malgré sa fréquence plus basse que ses opposants.

Image 4 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Image 5 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Dans les tests « Arithmetic » et « Multimedia » de SiSoft Sandra 2013, le Xeon E5-2697 V2 est le plus rapide, toujours grâce à ses 12 cores.

Image 6 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Ivy Bridge-EP, comme Ivy Bridge-E d’ailleurs, supporte quatre canaux de mémoire DDR3-1866. En pratique, cela permet de doubler la bande passante par rapport à une plateforme dual-channel…

Image 7 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

L’architecture Haswell voit la bande passante du cache L1 doubler par rapport à l’architecture Ivy Bridge, ce qui permet au Core i7-4770K de terminer juste derrière le Xeon E5-2697 V2. Les 12 cores de ce dernier lui permettent toutefois de dépasser 1 To/s de bande passante. Imaginez alors ce qu’un hypothétique Haswell-EP serait capable de faire !

Les benchs pratiques : Adobe CS6, 3ds Max 2012/2013, Blender

Image 8 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Le test « CPU » que nous effectuons sous Photoshop CS6 apprécie tout particulièrement les processeurs avec de nombreux cores, et le Xeon E5-2697 V2 est donc en toute logique en tête du classement.

En OpenCL en revanche, les résultats sont un peu plus surprenants : notre GeForce GTX Titan est d’autant plus « lente » que le nombre de cores CPU est elevé. Du coup, le Xeon E5-2697 V2 se retrouve avant dernier, juste devant le FX-8350 d’AMD.

Image 9 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Image 10 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

L’architecture Ivy Bridge-EP se laisse également distancer par les autres architectures sous Premiere Pro et After Effect.  Nos tests réalisés avec Adobe CS6 ne mettent donc pas vraiment en avant le Xeon E5-2697 V2, sauf lorsque l’on applique des filtres optimisés pour les CPU multi-cores.

Image 11 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Que ce soit sous 3ds Max 2012 ou 2013, le Xeon E5-2697 V2 se montre particulièrement rapide, dépassant tous les autres processeurs. Les Core i7 de bureau sont loin derrière…

Image 12 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Avec Blender, l’architecture Ivy Bridge-EP et les 12 cores du Xeon E5-2697 V2 font également des miracles : ce processeur est tout simplement deux fois plus rapide que le Core i7-4770K. La modélisation 3D risque d’être un domaine de prédilection du futur Mac Pro.

Consommation

Image 13 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Pour obtenir le graphique ci-dessus, nous avons enregistré la consommation de nos différentes configurations toutes les deux secondes. Notez que nous prévoyons systématiquement 30 minutes d’inactivité à la fin des tests avant l’arrêt automatique des machines. Les chiffres de consommation moyenne et totale comprennent donc une longue période durant laquelle il ne se passe absolument rien. Le Xeon E5-2697 V2 est plutôt gourmand en énergie en veille, mais c’est également le processeur qui fini nos tests le plus rapidement.

Image 14 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Image 15 : [EXCLU] On a testé le processeur du nouveau Mac Pro !

Comme nous l’avion déjà remarqué dans notre précédent dossier, le Core i7-4770K est particulièrement économe en énergie, avec une consommation moyenne de seulement 91,4 watts au cours de nos tests. Le  Xeon E5-2697 V2 reste raisonnable avec une consommation moyenne de 124,85W, et ce malgré ses 12 cores et une consommation au repos la plus élevée des processeurs testés dans ce dossier. Les architectures Sandy Bridge-EP et Sandy Bridge-E sont les plus énergivores. En bref, l’architecture Ivy Bridge-EP est plus performante que la Sandy Bridge-EP qu’elle remplace, tout en étant plus économe en énergie, et donc plus efficace.

Beaucoup de cores, beaucoup d’euros

Les feuilles de routes d’Intel ne laissent plus guère de surprises pour les 18 mois à venir. Ivy Bridge-E devrait faire son apparition dès le mois de septembre, mais nous avons déjà vu que le gain en performances et en efficacité ne justifiait pas vraiment son achat en vue de remplacer un Sandy Bridge-E. Les premiers Core i3 et Pentium Haswell vont ensuite faire leur apparition, suivi des Pentium Bay Trail-D d’ici la fin de l’année. L’an prochain, nous devrions voir débarquer « Haswell Refresh » et les chipsets 9-Series. Ensuite, nous devrions avoir droit à Haswell-E, une architecture qui tirera un trait sur la compatibilité avec la vieille plateforme X79. Bref, si tout se déroule sans accroc, les premiers processeurs de bureau à huit cores ne devraient être disponibles qu’à partir de la seconde moitié de 2014.

En attendant, les « power users » devront se tourner vers les solutions destinées aux stations de travail pour trouver des processeurs à huit cores ou plus. Les Xeon E5 Ivy Bridge-EP seront proposés en versions avec quatre, six, huit, dix ou douze cores, et ce dans une enveloppe thermique similaire à celle des Core i7 en socket LGA 2011. C’est donc ce type de processeurs qu’Apple va intégrer à son nouveau Mac Pro, et nous sommes curieux de connaitre le prix de l’option « Xeon E5 12-cores ». De nombreuses références de cartes mères X79 sont enfin d’ores et déjà compatibles avec les futurs processeurs Ivy Bridge-EP, ce qui laisse la possibilité à ceux qui le désirent de se monter une station de travail à 12 cores sous Windows. Pensez juste à être bien assis lorsque ce sera le moment de sortir le chéquier…