Accueil » Dossier » Fabriquez votre multirotor en vue à la 1ère personne

Fabriquez votre multirotor en vue à la 1ère personne

2 : Contrôleur de vol : le processeur derrière tous les vols de multirotors 3 : Contrôleurs de vol : OpenPilot, MultiWii, ArduPilot … 4 : Châssis et bras 5 : Moteurs et hélices 6 : Contrôleurs électroniques de vitesse et batteries 7 : Vidéo : caméras et équipement radio 8 : Vidéo : antennes et lunettes 9 : Radiocommandes 10 : Conclusion

Introduction

10 ou 20 ans en arrière, certains d’entre nous étaient probablement passionnés par le modélisme, notamment les fusées et autres avions radiocommandés. S’il est plus que rare de pouvoir piloter l’un de ces engins en taille réelle, le fait de défier la gravité est un rêve qui perdure quand bien même on vieillit.

Pour notre part, nous avons passé un temps considérable avec les moteurs à deux temps, le balsa et l’époxy. Ceci dit, s’il était franchement amusant pour l’époque de regarder à distance son avion faire des figures, nos attentes en termes de technologie ont bien évolué : l’heure est aux multirotors, à la vue en immersion ainsi que d’autres fonctionnalités avancées qui ont toute leur place sur Tom’s Hardware. Le but de cet article est d’expliquer ce qu’il faut savoir avant d’acheter les premiers composants.

Image 1 : Fabriquez votre multirotor en vue à la 1ère personne

Commençons par quelques définitions.

FPV (vue à la première personne) est le terme générique pour l’ensemble des modèles réduits qui se pilotent à l’aide d’un flux vidéo généré depuis l’appareil. Il s’oppose au LOS (Line of sight, soit visibilité directe), c’est-à-dire le pilotage qui s’effectue en regardant son appareil à distance. Les deux approches ont leurs avantages et leurs inconvénients, bien que l’on ait évidemment une plus grande liberté de mouvement lorsque l’on n’est pas tenu de surveiller son modèle réduit de l’œil. Bateaux, voitures et avions peuvent tous être pilotés à la première personne, mais on s’intéressera tout particulièrement aux multirotors (tout du moins pour cet article).

Les multirotors sont des aérodynes mus par deux hélices au minimum (propellers ou props en anglais). Parmi eux, les plus courants sont les quadricoptères qui sont bien entendu pourvus de quatre hélices (ex : Parrot AR Drone), suivis des tricoptères et hexacoptères. D’une manière générale, les hélices sont réparties de manière symétrique sur le même plan horizontal.

Les multirotors faisant appel au FPV sont qualifiés d’UAV pour Unmanned Aerial Vehicles (véhicules aériens sans pilote) ou encore d’UAS pour Unmanned Aerial Systems (systèmes d’aéronefs sans pilote). Le terme informel le plus couramment utilisé est « drones », mais on préfère généralement l’éviter dans le monde du modélisme pour ne pas créer d’amalgame avec les drones de combat.

Lorsque l’on cherche son premier multirotor (ce qui vaut également pour les véhicules radiocommandés en général), il convient de relever les abréviations qui renseignent sur le degré d’assemblage nécessaire. Ainsi, RTF signifie ready to fly : en théorie, on devrait pouvoir déballer un multirotor RTF, l’allumer et s’en servir immédiatement. Il faut cependant être attentif à ce qui est inclus avec le produit : parfois, le fabricant peut estimer que l’on possède déjà des batteries ainsi qu’un transmetteur par exemple.

Après avoir évoqué ces notions de base, voyons maintenant ce qu’il faut pour assembler un multirotor FPV ainsi que les décisions qui doivent être prise (avec les coûts correspondants). Qu’il s’agisse de temps ou d’argent, l’investissement est conséquent mais les possibilités paraissent illimitées. Le simple fait de pouvoir voler au-dessus de la cime des arbres à des kilomètres de distance et découvrir des environnements sous des angles nouveaux est extrêmement gratifiant.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Contrôleur de vol : le processeur derrière tous les vols de multirotors
  3. Contrôleurs de vol : OpenPilot, MultiWii, ArduPilot …
  4. Châssis et bras
  5. Moteurs et hélices
  6. Contrôleurs électroniques de vitesse et batteries
  7. Vidéo : caméras et équipement radio
  8. Vidéo : antennes et lunettes
  9. Radiocommandes
  10. Conclusion