Accueil » Actualité » La Chine fait la chasse aux fermes de cryptomonnaies

La Chine fait la chasse aux fermes de cryptomonnaies

Sept provinces sont concernées, tant pour des raisons écologiques qu’économiques.

C’est un feuilleton qui a secoué le monde et bouleversé le tarif des cartes graphiques, au point de les voir caracoler à des niveaux de prix indécents : les cryptomonnaies ont rapidement eu le vent en poupe, promettant des retours sur investissement pharaoniques. Le 14 avril 2021, le Bitcoin atteint ainsi un nouveau record : 64 829 dollars, soit une progression de plus de 810 % en un an. 

Image 1 : La Chine fait la chasse aux fermes de cryptomonnaies

Si de nombreux spéculateurs individuels, piqués par la curiosité, ont essayé par leurs propres moyens de miner ce type de monnaies, l’essentiel du marché n’a rien d’artisanal. De nombreuses officines peu scrupuleuses ont mis la main sur des dizaines et des dizaines de cartes graphiques de génération Ampere, en les regroupant en clusters afin de constituer de juteuses fermes n’ayant rien à envier aux élevages en batterie.

Fermeture des fermes de bitcoins : des motivations environnementales et financières

Le gouvernement chinois voit d’un très mauvais œil ce type d’installations, mettant en avant deux raisons principales. La première est d’ordre écologique : avec un plan prévoyant d’atteindre la neutralité carbone d’ici cinq ans dans le pays, mettre fin aux immenses fermes de minage constituerait un moyen simple et rapide de réduire à court terme la dépense énergétique. Tout du moins d’en voir rapidement les premiers signes visibles, afin de montrer à la scène internationale son intention de mener le projet à terme et d’en tenir les délais.

La seconde raison est financière. La Banque populaire de Chine, l’institution financière centrale du pays, a récemment souligné que « les cryptomonnaies perturbent l’ordre économique et financier normal, engendrent le risque d’activités illégales et criminelles telles que le transfert frontalier d’actifs illégaux et le blanchiment d’argent, en portant gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes ».

Image 2 : La Chine fait la chasse aux fermes de cryptomonnaies
Crédit : New York Times

Des opérations policières se sont ainsi multipliées dans le pays ces dernières semaines, à commencer par les provinces de Mongolie, puis celles de Qinghai, Xinjiang, Sichuan, Anhui, Gansu et Henan. Ce n’est plus qu’une question de semaines avant que ces mesures ne viennent s’étendre à l’ensemble du pays. L’action du gouvernement chinois a fortement contribué, entre autres prises de position comme le soudain refus de Tesla d’accepter les paiements en bitcoins pour des préoccupations environnementales, à faire baisser le cours de la cryptomonnaie. À l’heure actuelle, il est de 32 404 dollars, soit la moitié exacte de son niveau record, il y a trois mois seulement.