Accueil » Actualité » MàJ : GeForce RTX, les GPU ‘A’ sont bien vendus plus cher aux fabricants

MàJ : GeForce RTX, les GPU ‘A’ sont bien vendus plus cher aux fabricants

Deux références pour chaque modèle

Mise à jour du 20 septembre :

Image 1 : MàJ : GeForce RTX, les GPU 'A' sont bien vendus plus cher aux fabricants

Nos suppositions étaient effectivement bonnes : notre collègue de Tom’s Hardware Allemagne confirme bien que les GPU Turing de meilleure qualité sont vendus à un prix plus élevé aux fabricants, pour les cartes overclockées. La loterie du binning (trie des GPU) n’est donc plus du côté des fabricants, mais bien de NVIDIA, qui va prendre la marge sur les meilleures puces. Un pratique qui reste légitime, mais plus restrictive désormais pour les fabricants de cartes graphiques.

Les puces «A» triées une seconde fois

Et le trie va encore plus loin que précédemment annoncé : les puces «A» sont elles-mêmes triées par NVIDIA, qui sépare encore les meilleures «A» des moins bonnes. Ces puces d’exception sont vendues encore plus cher aux fabricants, pour les cartes « extrêmes » très haut de gamme.

——————————–
Actu originale du 17 septembre

Image 2 : MàJ : GeForce RTX, les GPU 'A' sont bien vendus plus cher aux fabricants

En travaillant sur les mises à jour de GPU-Z pour le support des nouvelles GeForce RTX, TechpowerUp s’est rendu compte que chacune des nouvelles cartes (2080 Ti, 2080 et 2070) est déclinée avec deux ID différentes. Après avoir posé la question à certains informateurs du milieu, le site a pu confirmer que NVIDIA trie ses GPU et utilise deux références différentes pour chaque modèle.

Par exemple le GPU d’une 2080 TI peut être estampillé TU102-300A ou TU102-300. D’après nos confrères, les variantes A représenteraient les meilleures puces destinées à l’overclocking, tandis que les autres, de moins bonne qualité, seraient destinées aux cartes graphiques avec des fréquences de référence (par exemple les modèles blower comme la Asus Turbo).

A lire aussi :
GeForce RTX : toutes les nouveautés de l’architecture Turing
GeForce RTX, récapitulatif de l’évenement

NVIDIA se permet plus de contrôle

Image 3 : MàJ : GeForce RTX, les GPU 'A' sont bien vendus plus cher aux fabricantsSur les générations de GPU précédents, comme Pascal, c’était les partenaires OEM qui testaient les puces pour déterminer si oui ou non elles pouvaient être destinées à leurs modèles les plus haut de gamme préoverclockés. Avec Turing, il semblerait que l’entreprise verte fasse maintenant elle-même le tri et déconseille l’overclocking sur ses GPU jugés moins bons, via un référencement différent (qui au passage empêche de flasher le BIOS d’une carte classique avec celui d’une carte overclockée).

On imagine (sans aucune confirmation) que NVIDIA pourrait vendre plus cher ses puces A que l’on retrouve dans les modèles plus luxueux comme MSI Gaming X Trio ou les Founders Editions, limitant ainsi la marge de bénéfice de ses partenaires OEM. Notez cependant que les variantes non-A devraient, tout de même, pouvoir être overclockée manuellement, mais avec potentiel probablement beaucoup plus limité.